Le verdict est tombé hier, le 4 mai 2021, dans le procès de Amira Bouraoui. La militante a été lourdement condamnée à 4 ans de prison ferme dans deux affaires disctinctes. Elle a écopé de 2 ans pour la première affaire d’outrage à un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, atteinte à la personne du président de la République, diffusion d’informations susceptibles d’attenter à l’ordre public. Pour ce qui concerne la seconde affaire qui a trait à l’atteinte aux préceptes de l’Islam et au Prophète, elle a également été condamné à 2 ans. Il y a lieu de noter que ces condamnations sont sans mandat de dépôt. Pour rappel, le parquet avait requis 3 ans de prison ferme assortis d’une amende de 300 000 DAdans la première affaireet 5 ans de prison ferme assortis d’une amende de 50 000 DA dans la seconde.