Hier, samedi, le ministère de la Justice a publié la liste des bénéficiaires de la grâce présidentielle annoncée le 18 février dernier lors du discours à la Nation du président de la République, à l’occasion de la journée nationale du martyr. Dans son communiqué, le département de Belkacem Zeghmati a indiqué que 59 détenus ont été libérés jusqu’à jeudi 25 février. Il a ajouté la précision que ce chiffre « correspond » à l’annonce faite par le président de la République, laissant entendre, à moins d’une nouvelle évolution en ce qui concerne ce dossier, que les 59 personnes libérées représentent le nombre définitif de celles ayant bénéficié de la grâce présidentielle.
M. Tebboune, rappelle le communiqué de la Justice, avait indiqué dans son discours du 18 février avoir signé un décret de grâce présidentielle au profit de 55 à 60 détenus d’opinion. Trente-trois d’entre eux détenus ont été libérés, le lendemain 19 février. Parmi eux le journaliste Khaled Drareni et les activistes Rachid Nekkaz et Dalila Touat.
Vendredi, 26 février, la question des détenus d’opinion a été parmi les points de l’intervention du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme. Michelle Bachelet a salué la libération de 35 détenus d’opinion et appelé l’Algérie à libérer « immédiatement » les détenus du Hirak. Mercredi, 24 février, le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a déclaré avoir recensé une trentaine de personnes encore en détention pour délit d’opinion.