Le Procureur général près le Pôle pénal économique et financier relevant du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis, lundi, des peines allant de 3 à 8 ans de prison ferme contre l’ancien wali de Blida, Mustapha Layadhi poursuivi avec ses coaccusés dans une affaire de corruption et d’abus de fonction. Le Procureur général a requis une peine de 8 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (01) million de DA à l’encontre de l’ancien wali, Mustapha Layadhi et des peines de 3, 5 et 6 ans de prison ferme à l’encontre des autres accusés assorties d’une amende d’un (01) million de DA. Les réquisitions du Procureur général ont porté également sur la confiscation des avoirs saisis durant l’instruction, et l’interdiction du droit de candidature pour une durée de cinq ans pour l’accusé Layadhi. L’ancien wali de Blida, Mustapha Layadhi, avait été limogé en août 2018. Il est poursuivi notamment pour dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d’avantages injustifiés à un tiers.