La Fédération algérienne de Judo (FAJ) a interpellé l’ensemble de ses athlètes d’élite (cadets, juniors, seniors/messieurs et dames), les sommant de «ne rater aucun championnat national à l’avenir», au risque d’être exclus de la sélection dont ils relèvent. «Les judokas ayant le statut d’internationaux sont dans l’obligation de participer aux prochains championnats nationaux, et toute entorse à cette nouvelle règle sera sévèrement sanctionnée», a indiqué l’instance fédérale dans un communiqué. Selon ladite instance «la non participation à un championnat national», lors de la saison 2021-2022 sera en effet «synonyme d’exclusion automatique de la sélection nationale, et il n’y aura aucune complaisance, avec quel athlète que ce soit», a-t-elle encore menacé. Cette décision a été prise par le président de la FAJ, Yacine Sillini et les membres de son Bureau fédéral «dans un souci d’élever le niveau des différents championnats nationaux». Ce qui selon eux «devrait servir la discipline» et permettre «la découverte de nouveaux jeunes talents».