Avec 9 médailles d’or, 1 en argent et 3 en bronze, le Groupement Sportif des Pétroliers (GSP) a dominé le classement des récompenses lors du Championnat national Excellence abrité le week-end écoulé par la Salle Harcha-Hacène.

Cette compétition a vu la participation des 16 athlètes pour chaque équipe (8 seniors, 4 juniors et 4 espoirs) chez les dames ainsi que les messieurs. Les judokas ayant pris part au rendez-vous sont ceux qui avaient obtenu le meilleur classement lors des précédents Championnats nationaux.

On commence avec la sensation du jour : Riad Denni. Agé d’à peine 19 ans, le sociétaire de la JSM Chéraga est sorti de nulle part pour s’imposer en finale des -60 kg. Sa victime était Salah Chioukh (CRPESM) battu par Ippon après 8 petites secondes passées sur le tatami. «Je suis très heureux. Sincèrement je ne m’attendais pas à gagner cette médaille devant Chioukh avec qui j’ai fait toutes les sélections nationales jeunes. Je vais continuer à travailler pour me positionner parmi les meilleurs dans ma catégorie », a savouré Denni. Le podium de la catégorie était complété par Salim Rebbahi (GSP) et Kamel Ouziala (ASSN) décoré du bronze. Pour revenir à l’équipe du GSP, la moisson de samedi a été ouverte par le judoka Zine Wail qui a pris le meilleur sur Mohamed Gherissi (USM Alger) chez les moins de 66 kg. La troisième marche du podium a été partagée par Billel Lamouci et Mahfoud Zerrouk (CRPESM). Un peu plus tard, chez les dames, dans la catégorie des -52 kg, l’expérimentée Moussa Meriem a été aisément défaite par sa coéquipière en équipe nationale Faïza Aïssahine (DS Baba-Hacène). Un peu plus difficile à récolter était le vermeil glané par Ratiba Tariket. Une petite victoire par shido au détriment de sa coéquipière Yamina Halata pour monter sur la plus haute marche chez les moins de 57 kg. Amira Medilah (DS Baba-Hacene) et Dounia Benabdellah (OSBJ) ont fermé le podium. Dans les autres catégories, on a assisté à une finale «100% CRPESM» (-73 kg hommes) animée par Youcef Nouari et Oussama Djeddi où le titre est revenu au premier nommé alors que l’Oranais du CSAJO, Zellat Youcef et Mohamed Merrikhi (ASSN) se sont parés du bonze. Chez les dames, Melissa Terkmani (-48kg) a raflé la médaille dorée en battant Rania Belhouari du JC Bordj El-Kiffane. L’Usmiste Hadjer Mecerem et la Pétrolière Karima Djebari ont, elles, décroché le bronze. Le dernier sacre de l’ultime journée était signé mina Belkadi du DS Baba-Hacène grâce à sa victoire en finale devant Kenza Ait Amar (ASSN). Khadidja Saïdi (RAMA) et Aïcha Benabderrahmane (ASSN) ont eu le bronze. Après la fin des débats, le directeur technique national Samir Sebaa a fait le point sur le niveau de ce challenge national : « Techniquement parlant, les combats de vendredi ont été meilleurs que ceux de samedi. Nous avons enregistré un manque flagrant dans le travail au sol qui doit être perfectionné par les clubs. Il y a beaucoup de jeunes qui ont réussi à monter sur le podium, c’est réconfortant pour l’avenir de notre judo qui est sur la bonne voie », a-t-il jugé. Ce grand casting était un test grandeur nature pour s’arrêter sur les qualités des judokas et leur forme à l’approche d’importants rendez-vous internationaux.