La judokate algérienne Sonia Asselah (+78 kg) est passée au second tour du Grand Chelem de Paris, en battant samedi la Cubaine Narino Castellano Thalia, alors que ses coéquipiers engagés lors de la même journée, ont été éliminés dès le premier tour. Après avoir sorti la Cubaine Narino Castellano Thalia, Sonia Asselah aura à affronter, par la suite, la Française Dicko Romane (exempte du tour) pour une place en demi-finale de la poule C.
En revanche, Meroua Mammeri — l’autre Algérienne engagée chez les +78 kg, a été éliminée au 1er tour suite à sa défaite par ippon face à la Française Julia Tolofua (France) dans la poule B.
La 2è journée de la compétition n’a pas été fructueuse pour les autres judokas algériens, puisque Abderrahmane Benamadi (-90 kg) et Mustapha Yasser Bouamar (-100 kg) ont été éliminés au 1er tour, respectivement par le Sud Coréen Juyeop Han et par le Mongol Batkhuyag Gonchigsuren.
Auparavant, Waïl Ezzine (-66kg) et exempt du 1er tour, s’est incliné par wazari face au Français Bouba Daikii qui a ensuite pris la 5è place du tournoi. Son coéquipier Waïl Messaoud Redouane (-73 kg) a perdu au 1er tour par Wazari face au Kosovar Akil Gjakova.
A rappeler que l’Algérienne Belkadi Amina (-63 kg), engagée dans la première journée, avait réussi un bon parcours, en remportant ses deux premiers combats, avant d’échouer au repêchage, passant ainsi à un cheveu des demi-finales.
L’Algérienne avait commencé par dominer la Française Cloé Yvin, puis la Cubaine Maylin Carvajal Del Toro, avant de s’incliner au troisième tour, contre la néerlandaise Geke Van Den Berg. Vu son bon parcours, Bekadi a reçu une seconde chance au repêchage, mais là encore, elle n’a pas réussi à passer l’écueil de la Britannique Lucy Renshall.
Lors de la 1ère journée, Driss Messaoud (-73 kg) avait réalisé un assez bon combat contre le Kosovare Akil Gjakova, auquel il a résisté pendant cinq minutes et quarante-quatre secondes, avant de s’incliner par Waza-ari.
La Direction technique nationale a engagé un total de sept judokas dans ce prestigieux tournoi, qui s’étale sur les journées de samedi et dimanche, dans la capitale française, Paris.
Au total 285 judokas (154 messieurs et 131 dames), représentant 52 pays, issus de 5 continents, prennent part à ce prestigieux tournoi.