La délégation de l’Union européenne en Algérie convie les cinéphiles à assister aux «Journées du film européen» qui sont de retour aujourd’hui, le 3 février, à l’Institut français d’Alger (IFA). Au programme, quatre films pour découvrir ou renouer avec le septième art européen.
Le coup d’envoi sera donné, ce mercredi à 16H30, avec le documentaire Citoyen Nobel, selon un communiqué des organisateurs parvenu à la Rédaction.
Citoyen Nobel retrace le parcours du prix Nobel de chimie 2017, Jacques Dubochet, qui questionne sa notoriété soudaine et son désir de porter des luttes citoyennes. Le programme se poursuit le 4 février à la même heure avec la projection du thriller iranien Yalda. Ce long métrage de fiction relate le drame de Maryam, une femme condamnée à mort pour le meurtre accidentel de son mari et dont le sort repose entre les mains de sa belle-fille.
Quant à la journée de samedi prochain, deux films sont au programme, le premier en partenariat avec l’ambassade de Pologne, intitulé Cold War, est prévu à 14 heures. Le film relate l’histoire d’amour impossible d’un musicien épris de liberté et d’une jeune chanteuse passionnée, sur fond de guerre froide des années 1950. Le deuxième film qui sera projeté samedi prochain à 16H30 est un hommage à la cinéaste Agnès Varda. Il s’agit de la projection de son film Visages Villages dans lequel elle parcourt, en compagnie de l’artiste photographe, JR, les villages de France à la rencontre de leurs habitants.
Il est à noter dans le communiqué de la délégation de l’Union européenne en Algérie que toutes les mesures sanitaires seront garanties lors de ces projections exceptionnelles, dont la prise de température à l’entrée, le port du masque obligatoire, la distanciation des sièges et mise à disposition de gel désinfectant.
Pour rappel, au mois de juin dernier, les «Journées du film européen» se sont déroulées en version numérique avec une dizaine de films proposés gratuitement sur une plateforme de streaming et accessible pendant une semaine. «Les Journées du film européen» en Algérie ont été relancées en 2019 après cinq ans d’absence.