Le long métrage de fiction «Fatwa», dernière œuvre du réalisateur tunisien Mahmoud Ben Mahmoud, a remporté le Tanit d’or des 29es Journées cinématographiques de Carthage (Jcc), qui ont pris fin samedi soir à Tunis, rapporte la presse locale. En compétition dans la section des longs métrages avec douze autres films, dont «Vent divin» de Merzak Allouache, «Fatwa»

, traite de l’extrémisme religieux en Tunisie à travers la quête d’un père sur les causes de la radicalisation de son fils. Le Tanit d’argent est revenu au réalisateur égyptien Abu Bakr Shawky pour son film «Youm eddine» (Le jour du jugement), un road movie sur un jeune lépreux parti à la recherche de ses racines et d’un orphelin qui l’accompagne. Dans la catégorie des films documentaires, le Tanit d’or a été attribué à «Amal» (Espoir), un documentaire de l’Egyptien Mohamed Siam qui redonne aux femmes égyptiennes leur place dans la révolution de 2011, à travers la vie d’une adolescente militante. Le court métrage documentaire «Résonances» de Nicolas Khoury (Liban) a, quant à lui, décroché le Tanit d’or de sa catégorie. D’autres distinctions, dont le prix du Public et celui du Meilleur scénario, ont été également décernées lors d’une cérémonie de clôture de cette 29e édition, ouverte le 3 novembre dernier. Organisées depuis 1966, les Journées cinématographiques de Carthage sont un rendez-vous annuel dédié aux films arabes et africains.