A l’occasion de la Journée nationale de la Mémoire, célébrée chaque 8 mai de l’année en souvenir des victimes des massacres du 8 mai 1945, le ministère de la Culture et des Arts a programmé une série d’évènements culturels, historiques et patrimoniaux à travers l’ensemble des wilayas du pays.

Par Farid Ainouche
Dans un communiqué du vendredi 6 mai 2022, le ministère a ainsi indiqué que la direction de la culture de la wilaya d’Alger sera au rendez-vous, aujourd’hui, avec plusieurs activités dont des ateliers artistiques et intellectuels pour le jeune public , ainsi que des excursions au niveau des deux musées d’El Moudjahid et de l’armée, en sus des expositions-photos et des foires du livre historique, avec la participation de plusieurs associations.
Côté cinéma, l’Opéra d’Alger verra la projection du long métrage «Héliopolis», premier long métrage de Djaffar Gacem. Le film raconte les conditions de vie des Algériens et les raisons qui ont conduit aux manifestations du 8 mai 1945 et au bain sang organisé par les forces coloniales. D’une durée de 116 minutes, qui a réuni des acteurs algériens tels qu’Aziz Boukeroni, Mehdi Ramdani et Fodil Assoul, en plus d’acteurs français, a participé à plusieurs festivals cinématographiques nationaux et internationaux à l’image de la première édition du Festival international du cinéma méditerranéen et la 22e édition du Festival «Cinémas du Sud» en France.
Pour la photo, l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger a prévu un programme spécial du 5 au 10 mai en cours comportant plusieurs activités ainsi que des expositions de documents d’archives avec la contribution du Centre des archives nationales et le Centre national de documentation, de presse, d’images et d’information au niveau de la salle Ibn Khaldoun et du Centre culturel Mustapha Kateb. Il est prévu également une conférence par le chercheur Mountassar Oubetroune sur les massacres du 8 Mai 1945, ainsi que des expositions comportant des articles, des images, des livres et des revues historiques au niveau de espaces des activités culturelles d’Agha.
Dans le sud du pays, à Adrar, la direction de la culture a mis en place une variété d’activités des chants nationaux, des expositions-photos historiques et des concours intellectuels sur les massacres du 8 mai, et ce pour «les rappeler et encourager la recherche sur l’histoire de la Révolution de libération». A l’Est, la direction de la culture de Sétif a élaboré un programme riche et varié comprenant des spectacles artistiques, théâtraux et cinématographiques et la diffusion des chants patriotiques, ainsi que l’organisation des expositions-photos, des foires du livre historique et d’une conférence historique, en sus de nombreuses activités pour enfants.Dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, plusieurs activités sont prévues, dont une exposition des livres historiques, des pièces théâtrales, des concours et des conférences sur le massacre du «8 mai» en sus de l’organisation d’une journée d’étude sur la relation entre la culture et l’histoire.
Au centre, à Blida, un spectacle de des chants patriotiques, une pièce théatrale et un concert musical, ainsi qu’une foire du «livre historique», sont au programme. D’autre part, la direction de la culture de Bejaia a prévu la projection d’un film cinématographique sur les massacres du 8 mai et l’organisation d’une exposition sur ces massacres et des activités dédiées aux enfants, alors que celle de Tlemcen sera au rendez-vous avec des expositions-photos et des foires du livre historique. n