Les lauréats du prix de la langue arabe décerné par le Haut conseil de la langue arabe (HCLA) ont été distingués, dimanche au siège de l’Assemblée populaire nationale (APN), à l’occasion de la journée mondiale de la langue arabe célébrée le 18 décembre. Le premier prix du HCLA en linguistique a été décerné à Mohamed Bouzouaoui pour son ouvrage sur le dialecte algérien, alors que le deuxième prix est revenu à Mohamed Rachid Miloud et le prix d’encouragement a été attribué à Abdelhafidh Cherif. Dans la catégorie des logiciels en arabe, le jury n’a pas attribué le prix, les conditions n’ayant pas été remplies. Dans la traduction vers l’arabe, le premier prix n’a pas été attribué et le deuxième est revenu à Mohamed Amine Bouhaloufa, alors que le prix d’encouragement n’a pas été attribué. Le premier prix du Conseil dans la catégorie des médias sociaux en arabe a été attribué à Bouskine Idriss pour une étude intitulée «la publication électronique et la littérature numérique à la lumière de la mondialisation, entre théorie et réalité». Le deuxième prix dans cette catégorie est revenu à Ilham Benmanceur épouse Bouriche, et le prix d’encouragement à Ahmed Gherbi. Les travaux des lauréats seront publiés parmi les ouvrages du HCLA et deviendront ainsi sa propriété. Cependant l’auteur peut reprendre ses droits, trois ans après la publication. L’objectif du prix du HCLA, attribué tous les deux ans, est d’encourager les chercheurs algériens et à valoriser leurs réalisations scientifiques et cognitives, voire créatives visant à enrichir la langue arabe et à contribuer à la diffusion et à la promotion des œuvres écrites ou traduites vers l’arabe. La cérémonie a été ponctuée par la distinction de l’élève Rehahla Soujoud Ritaj, écrivaine, championne mondiale de calcul mental et championne d’Algérie en lecture et récitante du Saint Coran. La célébration a été marquée par les interventions, en visioconférence, des présidents des académies de langue arabe à Damas, du secrétaire général de la langue arabe à Sharjah, et du secrétaire général de l’académie internationale de la langue arabe du Roi Salman en Arabie Saoudite portant sur les différents efforts de préservation et de promotion de la langue arabe au niveau régional et international.
L’Algérie célèbre, le 18 décembre de chaque année à l’instar des autres pays du monde, la Journée mondiale de la langue arabe, sous le slogan de l’Unesco pour cette année «Apport de la langue arabe à la civilisation et à la culture humaine». (APS)