« La drogue, un fléau sociétal et une destruction familiale », tel est le thème d’une Journée d’information et de sensibilisation sur la drogue qu’a abritée, avant-hier, la wilaya de Tizi Ouzou à l’instar des 48 wilayas et qui entre dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur ce phénomène qui prend des proportions très alarmantes au sein de la société algérienne qui a été initiée par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

  A cette occasion, les services de la sûreté de wilaya ont tiré la sonnette d’alarme quant à l’expansion de la toxicomanie qui est devenue l’un des principaux problèmes de santé publique et un vrai fléau social. Selon le chef de brigade de stupéfiant de Tizi-Ouzou, le commissaire El-Hassen Mohamed Bessam, leurs services ont traité 33 affaires durant le mois de février dernier liées à la consommation de drogue, les stupéfiants et du cannabis et qui se sont soldées par la saisie de 18,653 kg de ces substances. Ajouter à cela, 33 comprimés de psychotropes ont été saisis dont 22 affaires pour la consommation de stupéfiants et 11 autres liées à la commercialisation de ces substances. Quant au bilan du mois de mars dernier, le même officier de la police a indiqué que les services de la police ont saisi 6,197 kg de drogue, 534 comprimés de stupéfiants. Ces opérations se sont soldées par l’arrestation de 27 narcotrafiquants dont 18 pour commercialisation de stupéfiants et  9 autres pour consommation. Il a affirmé que plus d’une centaine d’affaires liées à la vente des stupéfiants sont au cours de traitement au cours de ce mois d’avril. Pour faire face à ce fléau, le commissaire El-Hassen Mohamed Bessam a indiqué que les efforts de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) s’orientent pour combattre la source de ce fléau. « Nous devons tout d’abord combattre la source de ce fléau pour l’éradiquer », a-t-il dit en marge de cette journée d’information et de sensibilisation sur la lutte contre la drogue. Le wali Mohamed Bouderbali, dans un message adressé lu en son nom par Mme Hameg, a plaidé pour la mise en place d’une stratégie nationale du contrôle du marché local du trafic de drogue. Ainsi, il est revenu sur les méfaits de la consommation de la drogue. « Cette consommation engendre la baisse des performances dues à la somnolence et la fatigue et la diminution de la rentabilité, ainsi qu’un taux d’absentéisme élevé et l’augmentation de réclamation parfois agressives au sein de la société. Pour le vaincre, il a appelé à la mobilisation des efforts de tout un chacun pour éradiquer ce phénomène qui menace la population locale.
S. O.