Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO), a annoncé qu’il étudiait la possibilité d’avancer encore un peu plus l’heure de départ du marathon lors des prochains Jeux Olympiques de Tokyo (24 juillet-9 août 2020)

en raison des fortes chaleurs qui frappent la capitale japonaise en période estivale, causant plusieurs centaines de décès chaque été. Cette annonce intervient après que des médecins japonais ont tiré, fin octobre, la sonnette d’alarme auprès des organisateurs, affirmant que les fortes chaleurs, même en matinée, pourraient «entraîner la mort» des coureurs.
Le marathon olympique, qui devait initialement démarrer à 7h30 du matin, a déjà été avancé d’une demi-heure. Mais John Coates, le vice-président du CIO, tout comme les médecins, estime que le départ devrait plutôt être donné à 6 heures voire à 5h30 du matin. Bach, qui s’est entrenu dimanche avec Yuriko Koike, la gouverneure de Tokyo, doit se réunir dans les prochains jours avec les autorités japonaises. Les vagues de chaleur représentent «une source d’inquiétude pour nous», a déclaré le président du CIO. Cet été, des températures records, allant jusqu’à 40 degrés, ont été enregistrées à Tokyo.