Premier couac pour les JM d’Oran. Les fédérations équestres de France et d’Espagne annoncent leur non participation aux JM 2022.

Le COJMO présidé par Mohamed Aziz Derouaz a dénoncé aujourd’hui, lors d’une conférence de presse, “les allégations fallacieuses et mensongères” des deux fédérations. Selon lui, les justifications fournies par la France et l’Espagne sont fausses et sans fondement.

Pour Aziz Derouaz, toutes les conditions ont été réunies pour réussir cet évènement.

Les pouvoirs publics, ajoute-t-il, ont même pris à leurs charges les frais des participants à cette discipline et la facilitation de l’accès des chevaux en Algérie avec le concours du ministère de l’Agriculture.

Derouaz précisera que l’Algérie s’est même engagée à prendre en charge l’organisation du voyage des chevaux des plus proches ports d’Oran notamment Alicante et Almeria.

Derouaz, qui annonce dans ce sillage, que la fédération italienne sera aussi absente à cet évènement, a tenu à préciser que cette dernière n’a avancé aucun argument à cette décision qui reste souveraine.

https://fb.watch/d9YSoRuhpB/

La fédération française d’équitation a, rappelons-le annoncé hier sa non participation aux JM d’Oran et a imputé cette décision à “l’absence d’un programme sportif spécifique du Comité d’Organisation des Jeux méditerranéens d’Oran et d’un dispositif logistique et sanitaire garantissant le bien-être des chevaux”.