La production de poissons dans la wilaya de Jijel a enregistré, en 2017, une hausse de 11% atteignant 3 350 tonnes contre 3 010 tonnes, en 2016, a affirmé samedi le chef de service à la Direction locale de la pêche et des produits halieutiques, Ali Bouhedid.

S’exprimant en marge de la sixième édition de la manifestation « Ports et barrages bleus », lancée depuis le port Boudis, le même responsable a indiqué que cette hausse s’explique par « l’amélioration des facteurs climatiques ayant prévalu durant l’année écoulée ». Quinze tonnes de déchets ont été collectées lors de cette opération, a souligné le même responsable, détaillant que des huiles ont été également récupérées par la société Naftal. Des agents de la commune de Jijel et ceux du Centre d’enfouissement technique (CET) de Beni Ahmed de la commune de Kaous ont assuré le nettoyage des coins du port de Boudis. La manifestation « Ports et barrages bleus » a pour objectif, selon Ali Bouhedid, de sensibiliser les citoyens sur les risques de la pollution maritime et de lutter contre cette dégradation du milieu qui constitue un danger pour les produits halieutiques, source de vie pour de nombreux professionnels de la pêche. La wilaya de Jijel compte trois ports de pêche, Boudis, Ziama Mansouriah et El Aouna, en cours de réalisation avec une capacité d’accostage de 505 unités, et deux plages d’échouage dans la commune de Sidi Abdelaziz et à Ouled Bounar relevant de la commune de Jijel, totalisant une capacité d’accostage de 90 unités, a-t-on appris auprès des services de la Direction de la pêche et des produits halieutiques. La wilaya de Jijel compte une flottille de 345 unités dont 76 sardiniers et 17 chalutiers.