C’est aujourd’hui que les Jeux Paralympiques 2020 de Tokyo ont été lancés. L’évènement durera jusqu’au 06 septembre prochain. L’Algérie sera représentée par un total de 57 athlètes engagés dans 5 disciplines distinctes à savoir l’athlétisme, le judo, le powerlifting, le goal-ball et le basketball. Les chances de médailles sont, comme à chaque édition, considérables tant nos représentants se sont toujours surpassés.

Par Mohamed Touileb
C’est ce jeudi que la délégation algérienne, composée de 57 athlètes et 30 autres personnes (dirigeants et staffs techniques et médicaux), a rallié le Japon. La ferme intention de ramener de médailles, comme le veut la coutume, a été affichée.

Londres 2012 en référence
Bien évidemment, avec 21 sportifs dont 8 femmes, nos ambassadeurs dans le para-athlétisme ont le potentiel de décrocher des podiums. En tout cas, Abdelhak Kassouri, l’entraîneur national des moteurs, ne se dérobe pas en déclarant que « comme tout le monde le sait, la para-athlétisme algérien a été toujours au rendez-vous dans les grandes manifestations. C’est vrai que les Jeux de Tokyo seront, cette fois-ci, un peu particuliers, mais on compte bien décrocher des médailles».
Même son de cloche du côté de Slimane Maâcho, président de la Fédération algérienne handisport, qui reconnaît avoir « beaucoup d’espoir d’obtenir des résultats satisfaisants, et nous nous efforcerons d’améliorer le classement dans les jeux collectifs » en notant que « malgré la pandémie, les préparatifs ont été précoces et les athlètes qualifiés ont été entraînés à l’intérieur et à l’extérieur du pays.»
En 2016 à Rio de Janeiro (Brésil), nos athlètes de handisports avaient brillé réalisant le 2e meilleur classement (27e), après celui d’Athènes 2004, en 7 participations. Abdelatif Baka, sacré sur 1500m T13, et ses compères ont ramené 16 médailles (4 or, 5 argent et 3 bronze). C’était la 2e meilleure moisson de l’histoire après celle de 2012 à Londres (19).

Avec eux, l’hymne national devrait résonner à Tokyo
Les 4 titres paralympiques ont été l’œuvre du para-athlétisme avec Abdellatif Baka, Samir Nouioua (1500m), Nassima Saïfi (disque) et Boudjadar Asmahane (poids) en lauréats. En plus de ses habitués, il y aura ceux qui prendront part à la prestigieuse manifestation pour la toute première fois. On pense ici à Ferhah et Mehideb qui sont « deux nouveaux espoirs du para-athlétisme algérien ont le potentiel pour monter sur le podium », comme le prévoit Kassour. Par ailleurs, l’équipe de basketball féminine enregistre la première participation de l’histoire de l’Algérie aux JP. C’est en soi une performance d’avoir accroché une place dans ce rendez-vous. A Tokyo, nos Olympiques ont signé des résultats désastreux. Et on compte bien sur nos paralympiques pour faire entonner l’hymne national dans le ciel tokyoïte.