La patineuse de vitesse chinoise Shi Xiaoxuan, contrôlée positive, a été suspendue pour deux ans par les autorités sportives de son pays, et manquera les Jeux olympiques de Pyeongchang en février, a indiqué lundi sa fédération.

 

Cette exclusion de Shi (21 ans) de l’équipe nationale est «un signal d’alarme» pour les sportifs chinois, a prévenu la Fédération chinoise de patinage.
Shi Xiaoxuan a été contrôlée positive au clenbutérol, un puissant anabolisant, le 14 décembre, précise la fédération dans un communiqué publié sur le site internet de l’administration générale chinoise des sports.
«Il y a des lacunes dans notre campagne d’éducation contre le dopage et nous allons prendre plus de mesures et de responsabilités», ajoute la fédération de patinage dans ce communiqué, indiquant que Shi avait pu ingérer accidentellement la substance interdite «lors d’un dîner à l’extérieur sans autorisation».
Shi est la seconde patineuse de vitesse chinoise suspendue pour dopage en quelques semaines. Le 12 décembre, l’agence antidopage nationale avait en effet annoncé la suspension pour 4 années de sa coéquipière Li Yanzhe, médaillée d’or sur 500m aux Jeux olympiques de la jeunesse 2016.
La Chine doit accueillir à Pékin les jeux Olympiques d’hiver 2022.