L’équipe nationale de natation prendra part aux Jeux méditerranéens JM-2022 d’Oran (25 juin-6 juillet) avec un effectif de 18 nageurs dont 6 dames, avec l’objectif de décrocher au moins une médaille et atteindre le maximum de finales, selon les prévisions de la Fédération algérienne de la discipline (FAN).

Pendant cinq jours (1-5 juillet), les épreuves se dérouleront au Centre nautique du nouveau complexe olympique d’Oran. En prévision de ce rendez-vous méditerranéen, la direction technique nationale (DTN) a établi un programme de préparation pour les nageurs de l’élite, tant pour ceux établis en Algérie que pour ceux évoluant à l’étranger. Les nageurs ont effectué plusieurs stages cette saison, tout en prenant part à des compétitions officielles: le championnat d’Afrique Open au Ghana et le championnat arabe aux Emirats arabes unis, dont l’objectif était d’améliorer leurs résultats et permettre à la DTN d’en choisir les meilleurs pour le rendez-vous d’Oran. «La préparation effective pour les JM-2022 avait commencé en septembre 2021, avec l’accompagnement des nageurs évoluant à l’étranger, en les inscrivant dans les compétitions, au rythme de deux épreuves par mois, ce qui leur a permis d’améliorer leurs chronos à l’image de Syoud et Melih. Concernant les athlètes de cru, à l’image d’Abdellah Ardjoune, nous avons programmé des stages périodiques selon le programme individuel de chaque nageur», a indiqué à l’APS le directeur des équipes nationales (DEN) Lamine Benabderrahmane. Le DEN a souligné la difficulté rencontrée pendant la période de préparation. «Le souci principal qui a perturbé la préparation des nageurs locaux réside dans leur absence à des manifestations internationales, en raison de la fermeture répétitive de l’espace aérien en raison de la pandémie du Covid-19, qui les a empêchés de prendre part à plusieurs rendez-vous internationaux, pour pouvoir jauger leur qualités». La dernière étape préparatoire pour les nageurs algériens retenus pour les JM-2022 s’est déroulée à l’occasion du championnat national d’été open (28 mai-1 juin). «Le niveau technique de ce championnat d’été a été acceptable, au vu des chronos réalisés, même si les nageurs se trouvent actuellement en période de grosse charge, en vue des Jeux méditerranéens, ce qui explique l’absence de records», a estimé pour sa part le DTN Kamal Khoumeri. Dans le même registre, cinq nageurs de l’équipe nationale se trouvent depuis le 5 juin en stage à Alger, en attendant d’être rejoints par six autres athlètes qui se trouvent en Europe, avant de se rendre à Oran pour poursuivre leur préparation, au cours de laquelle «le staff technique s’attèlera à apporter des réajustements nécessaires pour permettre aux nageurs d’être prêts pour le jour J». == Syoud, principal favori, Sahnoune pour défendre son titre == Concernant l’effectif convoqué par la DTN pour représenter l’Algérie aux JM d’Oran, le DTN a précisé que les nageurs retenus «sont les plus aptes pour relever le défi en terre oranaise». «Nous nous sommes basés sur l’excellence pour retenir les nageurs pour les JM-2022, et qui sont bien placés pour atteindre la finale de leurs épreuves», a ajouté Kamal Khoumeri. Khoumeri, qui avait entraîné la sélection d’Oman, a relevé la difficulté de la mission «devant des nageurs de niveau mondial.
La compétition sera très relevée. Dans le cas où nos nageurs parviendront à atteindre la finale, ce sera de bon augure et un signe positif en prévision des prochains championnats du monde et Jeux olympiques JO-2024». Les espoirs de la natation algérienne reposent sur Jaouad Syoud, qui devrait être le troisième nageur à décrocher l’or méditerranéen après Salim Iles, détenteur de cinq médailles en vermeil et une en argent en trois participations, et Oussama Sahnoune, sacré en 100 m nage libre lors des derniers JM-2018 à Tarragone (Espagne). Syoud (22 ans) est considéré comme le meilleur nageur algérien actuellement, eu égard à ses performances réalisées tout au long de la saison, en championnat de France, s’illustrant au passage en battant plusieurs records nationaux. Le président de la FAN Mohamed Hakim Boughadou s’est dit confiant quant à la possibilité de l’enfant de Constantine de monter sur la plus haute marche du podium. «Syoud s’est distingué cette saison, en faisant preuve de régularité dans ses résultats, chose qui nous pousse à rester optimiste dans la quête de décrocher une médaille à Oran. Je dis souvent aux nageurs d’assurer d’abord une place en finale, avant de penser à la consécration, d’autant que la moindre erreur technique en natation sera fatale. Nous allons relever le défi chez nous, car la natation algérienne a souvent été au rendez-vous».

La liste des nageurs engagés aux JM-2022 :
Messieurs : Jaouad Syoud, Oussama Sahnoune, Moncef Balamane, Anisse Djaballah, Abdellah Ardjoune, Ramzi Chouchar, Nazim Benbara, Lounis Khendriche, Farès Benzidoun, Youcef Bouzouia, Sofiane Talet et Belkhelladi Melachi.
Dames : Amel Melih, Nesrine Medjahed, Rania Nefsi, Imene Zitouni, Djihane Benchadli, Lilia Midouni Staff technique : Mouloud Bouchendouka, Lyes Nefsi, Mohamed Galdem.
(APS)

Le président du CIJM à Oran pour les derniers préparatifs

Le président du Comité international des jeux méditerranéens (CIJM) Davide Tizzano est arrivé, vendredi soir, à Oran pour participer aux derniers préparatifs de la ville pour accueillir la 19e édition des jeux méditerranéens dont le coup d’envoi sera donné le 25 juin courant. Il s’agit du troisième séjour dans la capitale de l’Ouest de ce dirigeant sportif italien depuis son élection à la tête du CIJM en octobre dernier. Il s’était dit, au terme de ses deux premières visites, «très satisfait» des moyens consacrés par l’Algérie pour la réussite de l’événement sportif méditerranéen. S’agissant de la première édition des JM organisée pendant son premier mandat, Davide Tizzano, qui a succédé à l’Algérien Amar Addadi, a déjà affiché ses ambitions pour que les joutes d’Oran permettent la relance des jeux méditerranéens qui ont perdu de leur brio depuis quelques années, selon ce responsable lui-même. M.Tizzano, ancien champion du monde en aviron, présidera, au cours de cette semaine, la réunion du comité exécutif du CIJM et dont l’ordre du jour sera consacré à l’évaluation des dernières retouches relatives à l’organisation du rendez-vous sportif oranais, ont indiqué les organisateurs.