L’équitation algérienne va renouer avec les Jeux africains (JA) à l’occasion de la 12e édition prévue au Maroc du 19 au 31 août, en engageant quatre cavaliers qui auront la mission d’essayer de défendre les titres que l’Algérie avait conquis en individuel et par équipes à domicile en 2007.
«Les Jeux africains de 2007 étaient les derniers dans lesquels le sport équestre était programmé. L’Algérie s’était adjugée à l’époque les médailles d’or en individuel et par équipes, et la mission de nos cavaliers sera d’essayer de rééditer cet exploit, où au moins revenir avec des podiums», a déclaré à l’APS le sélectionneur national, Toufik Mahfoudhia, tout en assurant que la tâche ne sera pas de tout repos pour les représentants algériens.
L’équitation était absente des JA en raison de l’épineux problème de transport des chevaux. Et lors du rendez-vous d’Alger-2007, c’est l’Algérie qui avait assuré la disponibilité des équidés aux participants. Au Maroc, l’Algérie sera représentée par le quatuor Ali Boughrab, Mohamed Mesrati, Anis Smati et Sofiane Mesraoui, ces deux derniers exerçant en France. Les quatre cavaliers concourront d’abord dans le par équipes (21 et 22 août) puis en individuel (le 24).
Le staff technique a pronostiqué deux médailles d’or pour le rendez-vous continental, en prenant en considération l’expérience des cavaliers sélectionnés.»On a misé sur ce quatuor qui forme un groupe homogène. Ce sont des cavaliers ayant acquis une certaine expérience qui peut leur permettre d’atteindre les objectifs assignés. Ils sont de vrais guerriers qui tournent sans arrêt depuis plus d’une quinzaine d’années. Ils ont aussi à leur actif plusieurs titres. Nous sommes convaincus que les athlètes feront le maximum pour mener à bien leur mission», a indiqué le sélectionneur national.
Ce dernier et les cavaliers appréhendent toutefois les chevaux qui seront mis à leur disposition par le pays organisateur. «Je crains pour l’attribution des chevaux à nos deux cavaliers issus du championnat national (Boughrab et Mesrati). Faute de transport, nos deux athlètes ne peuvent déplacer leurs chevaux et seront dans l’obligation d’utiliser ceux que le comité d’organisation leur attribuera», selon Mahfoudhia.
«Nos représentants sont bien préparés et savent que le concours sera très disputé, surtout en présence des Marocains et Egyptiens, entre autres. Ils sont prêts à relever le défi, ça va se jouer sur de petits détails», a conclu le sélectionneur national. Lors des Jeux africains d’Alger en 2007, l’équitation algérienne avait remporté le vermeil de l’individuel par Karim Djebli et du concours par équipes grâce au même Djebli, Ahmed Fayed, Mohamed Rabei et Rafik Bdidi. Cette discipline avait ajouté une médaille d’argent en individuel par Abderrahmane Saïdi.