Alors que l’Italie a dépassé la triste barre des 10.000 morts du Covid-19, samedi, le sport transalpin va rester à l’arrêt pour encore de nombreuses semaines. Dans un entretien accordé à la Repubblica, Vincenzo Spadafora, le Ministre des Sports, a annoncé qu’il allait proroger la suspension actuellement en vigueur, qui devait officiellement prend fin le 3 avril prochain.
L’Italie n’a plus vraiment la tête au sport. Frappée de plein fouet par la pandémie de Covid-19, la péninsule pleure actuellement ses morts. Samedi, lors de son dernier bilan officiel, la Protection Civile parlait d’un bilan de 10.023 décès. Et la bataille s’annonce malheureusement encore longue. Tout le reste n’est que dérisoire. Même la question de la reprise de la Serie A, pourtant si chère au coeur des tifosi.

«Une reprise le 3 mai ? Irréaliste»
Initialement prévue pour le 3 avril, comme les autres sports, cette dernière va logiquement être reportée. «Lundi, je vais demander de proroger la suspension pour tout le mois d’avril de toutes les compétitions sportives, annonce ce dimanche Vincenzo Spadafora, le Ministre des Sports, au quotidien La Repubblica. Et je vais étendre cette mesure aux entraînements. Nous n’étions pas encore intervenus sur ce sujet car il y avait encore la possibilité de la tenue des Jeux Olympiques de Tokyo (finalement reportés à 2021, ndlr)».
La semaine passée, et alors que les clubs sont divisés sur la question d’une éventuelle reprise, Vincenzo Spadafora avait évoqué la date du 3 mai. Avec la prorogation de la suspension, elle n’a désormais plus lieu d’être. «C’est irréaliste», a-t-il admis au quotidien italien, précisant qu’un plan de 400 millions d’euros allait être mis en oeuvre pour les «sports de base», «divisions amateures» et à «un ensemble qui sera l’un des moteurs de notre renaissance».