Relégué en Serie D, en faillite et sans projet de reprise en vue, le club de Vérone qui a longtemps évolué en Serie A, doit se résoudre à définitivement baisser le rideau. La tentative de sauvetage lancée par l’ancien joueur emblématique Sergio Pelissier a échoué. Vérone perd un de ses grands amours. En faillite et relégué administrativement en Serie D, le Chievo ne pourra même pas démarrer la nouvelle saison et doit définitivement mettre la clé sous la porte. Sport Médiaset indique le club avait jusqu’à samedi midi pour trouver un repreneur mais aucun n’a formulé de candidature sérieuse. Après avoir évolué dans l’élite italienne de 2001 à 2019, le Chievo avait terminé à la 8e place du dernier classement de Serie B. Il était aussi criblé de dettes et n’avait pas réussi à convaincre la CONI, DNCG transalpine, qui avait décidé de le rétrograder en Serie D le mois dernier.

PELISSIER IMPUISSANT
Malgré leurs efforts et l’utilisation de recours, les dirigeants des Gialloblu n’ont pas pu empêcher cette décision ni même réussi à trouver un investisseur capable de redresser les finances du club. L’ancien joueur emblématique Sergio Pelissier a bien tenté de monter un projet de reprise mais cela n’a pas abouti. « Aujourd’hui, malheureusement, l’histoire de ce club qui m’a tant donné est terminée, a posté le meilleur buteur de l’histoire du club sur son compte Instagram . Aujourd’hui est l’un des jours les plus tristes de ma vie. J’ai essayé de toutes mes forces et j’espérais vraiment pouvoir recommencer avec un autre club et continuer cette fantastique histoire, cela aurait été merveilleux. Mais malheureusement, je n’ai pas pu le faire ». Des mots qui sonnent comme un avertissement pour certains grands clubs qui se croient à l’abri.