Le médiateur de la République Brahim Merad a appelé jeudi dernier à Sétif l’administration et les autorités publiques à intervenir pour régulariser les dossiers d’investissement en suspens afin de concrétiser le décollage économique du pays. Lors d’une rencontre, tenue au siège de la wilaya avec les divers acteurs concernés par l’investissement, dans le cadre d’une visite de travail, M. Merad a souligné la nécessité de ‘’régulariser la situation des dossiers en suspens, d’accorder des facilitations aux investisseurs et de les accompagner pour encourager l’investissement et favoriser un nouveau départ économique’’. Le médiateur de la République a également exprimé sa satisfaction au sujet des mesures prises par les services de la wilaya de Sétif en levant les blocages entravant certains projets d’investissement en suspens, préconisant de «généraliser cet assouplissement dans le traitement de ce type de dossier à toutes les wilayas du pays». Le même responsable a salué, en outre, les efforts déployés dans cette région qu’il a qualifiée de «pilote», rappelant les instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui accordent de plus larges prérogatives aux pouvoirs publics dans ce domaine. M. Merad a mis l’accent sur l’importance de créer de l’activité et d’optimiser l’exploitation des moyens d’investissement pour valoriser les grandes potentialités de l’Algérie, soulignant la nécessité d’aller à la quête de ces multiples richesses. Il a également révélé que le travail est actuellement fait pour adopter un arsenal de textes juridiques à même d’assurer la souplesse aux investissements, évoquant «la nécessité d’accompagner cette dynamique par certains secteurs dont les banques et les Douanes». Le médiateur de la République a estimé, par ailleurs, qu’en créant une dynamique dans ce domaine favorisera la génération d’emplois, la création de zones d’activités, boostera l’économie de sorte à éloigner l’Algérie de la dépendance à l’égard des hydrocarbures et permettra de satisfaire les besoins du marché, réduire l’importation, stopper la saignée en devises et penser à exporter. M. Merad a rappelé que «le président de la République a placé le citoyen et l’amélioration de ses conditions de vie au centre de ses préoccupations, notamment les citoyens vivant des conditions difficiles dans les zones reculées et ce, parallèlement au parachèvement des édifices institutionnels». Il a également évoqué les efforts «colossaux» déployés dans le cadre de la politique du président de la République pour l’insertion des jeunes dans des postes d’emploi et la production de richesses, lesquels «ne se réaliseront que par un travail productif qui se substituera à la dépendance vis-à-vis des hydrocarbures». Le médiateur de la République a entamé sa visite dans la wilaya de Sétif en assistant à un exposé sur les mesures prises par les autorités locales pour éliminer les entraves sur des projets en suspens. Il s’est ensuite rendu devant la stèle du chahid pour se recueillir à la mémoire des chouhada, assister à la levée du drapeau nationale et à la lecture de la Fatiha du Livre saint, avant de visiter plusieurs unités productives dans les communes de Bazer Sakra, El Eulma et Ain Arnat, ainsi qu’une usine de production de pneumatiques dans la zone industrielle de la ville de Sétif.