Le ministère de l‘Industrie a recensé, à ce jour, 800 projets d’investissement à travers le territoire national, selon le ministre du secteur, Ahmed Zeghdar. Le taux d’avancement dans la réalisation de ces projets varie entre 70% et 80%, a-t-il ajouté lors de sa visite de travail effectuée jeudi dans la wilaya de Mila. A l’occasion, M. Zeghdar a réitéré aux investisseurs l’engagement de l’Etat à leur apporter le soutien nécessaire, en insistant de nouveau sur la nécessité d’atteindre un taux d’intégration à valeur de véritable industrie. En ce sens, il a rappelé les avantages qui sont offerts aux porteurs de projets à travers le nouveau code d’investissement. «L’Algérie est aujourd’hui un pôle avec son dispositif juridique en matière d’investissement, ses potentialités et ses atouts qui ouvrent la voie à la transition vers une véritable industrialisation, une alternative à l’importation et le montage», a-t-il affirmé à ce propos. Le ministre a également indiqué que le secteur industriel public a enregistré durant l’année en cours (2022) un «taux de croissance supérieur à 8%», ajoutant que l’objectif est «d’atteindre un taux de croissance entre 10 et 15 %».