La direction générale de la Protection civile (DGPC), a appelé les citoyens à faire preuve d’une «extrême vigilance» et de respect des consignes de sécurité quant à l’utilisation des appareils de chauffage durant cette période hivernale afin d’éviter tout accident lié à l’intoxication au monoxyde de carbone. La direction Générale de la Protection civile fait part dimanche dans un communiqué, d’une «augmentation sensible» des intoxications au monoxyde de carbone (CO), en lien avec l’utilisation massive des dispositifs de chauffage, ce gaz toxique invisible, inodore et non irritant à l’origine de plusieurs décès. La Protection civile estime que ces drames sont dus à nombre d’erreurs relatives à la prévention en matière de sécurité, l’absence de ventilation, le mauvais montage, mauvais entretien, l’utilisation de certains appareils qui ne sont pas destinés au chauffage, la vétusté des appareils. Pour se prémunir contre ce risque, elle a rappelé aux citoyens l’importance de respecter les consignes de sécurité, notamment l’aération des pièces au moins 10 minutes par jour, ne pas obstruer les entrées et les sorties d’air du logement, veiller à l’entretien des appareils de chauffage, ne pas utiliser comme moyens de chauffage Tabouna ou des appareils de cuisson. La Protection civile a indiqué que 139 personnes ont trouvé la mort depuis janvier 2021, suite à l’intoxication au monoxyde de carbone (CO), tandis que près de 2600 autres ont été secourues d’une mort certaine.