Le nombre des cas d’intoxication alimentaire suite à la consommation de pâtisseries et de gâteaux achetés d’une pâtisserie-confiserie dans la ville de Mila, s’est alourdi à plus de 150 cas, a-t-on appris dans la nuit de lundi à mardi de la directrice de la santé et de la population de la wilaya, Mme Samira Dekari, alors que Radio Mila fait part de plus de 253 cas. Dans une déclaration à l’APS à l’Etablissement public hospitalier «Frères Meghlaoui» dans la ville de Mila où elle supervisait en compagnie des responsables de l’Etablissement, la prise en charge des personnes intoxiquées, la même responsable a précisé que les victimes, originaires des communes de Mila, Grarem Gouga et Sidi Mérouane, ont acheté des pâtisseries et des gâteaux auprès d’une pâtisserie-confiserie sise au centre-ville de Mila, leur causant une intoxication collective. Soulignant que le nombre de ces cas d’intoxication a pris «une courbe ascendante» et affecté les deux sexes de différentes âges, Mme Dekari a indiqué que la majorité des cas avaient été pris en charge et ont pu regagner leurs domiciles, tandis que deux autres cas sont toujours hospitalisés, en raison de leur état de santé préoccupant et 20 autres mis sous observation médicale au niveau du même hôpital et de celui de Tobal dans la ville de Mila à l’effet de s’assurer de l’amélioration de leur état avant de les laisser partir chez eux. L’accueil des cas suspects d’intoxication alimentaire se poursuit, selon Mme Dekari, affirmant la mobilisation de toutes les conditions matérielles et humaines pour la prise en charge des malades. Dès l’enregistrement du premier cas d’intoxication, une brigade mixte regroupant les services de la santé et du commerce a été dépêchée à la pâtisserie-confiserie pour prendre des échantillons à l’effet de les analyser en laboratoires. En attendant les résultats de ces analyses prévus mardi, il a été décidé de la fermeture du local comme mesure préliminaire. Le wali de Mila, Abdelouahab Moulay avait effectué dans la nuit de lundi à mardi, une visite d’inspection aux personnes intoxiquées hospitalisées à l’hôpital les frères Meghlaoui, où il a instruit les responsables d’assurer une bonne prise en charge des malades, affirmant que toutes les mesures juridiques ont été prises à l’encontre du responsable de cet incident. Les urgences de l’hôpital Meghlaoui avaient reçu lundi plus de 20 cas d’intoxication qui avaient consommé de la pâtisserie, a-t-on appris auprès du directeur de cet établissement, Zakaria Assala.