Le pianiste tchèque Ivan Klansky a animé, avant-hier soir au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi, un concert inédit, organisé par l’ambassade de la République Tchèque en collaboration avec le TNA, sous l’égide du ministère de la Culture. Un nombreux public de mélomanes, de familles, d’étudiants et notamment la présence des ambassadeurs accrédités à Alger de la République Tchèque, de Russie et de Pologne, ainsi que du Canada, du Royaume-Uni, d’Autriche, des Pays-Bas et de Turquie, accompagnés par leurs représentants diplomatiques respectifs.
Etait également présent à cette soirée, dédiée à l’interprétation des plus belles partitions pour piano, Abdelkader Bouazzara, directeur de l’Institut national supérieur de musique (INSM). Notons qu’un Master-Class a été organisé, hier, à l’INSM par le Professeur Ivan
Klansky, élu en 2018 Doyen de la Faculté de musique et de danse de l’Académie des arts du spectacle de Prague, en faveur des étudiants de l’institut dans le cadre d’une coopération entre la Faculté de musique et de danse de Prague et l’INSM. Durant plus d’une heure, les mélomanes présents ont apprécié le génie créatif des grands compositeurs du XVIIIe siècle à travers la virtuosité d’Ivan Klansky, un des plus importants pianistes tchèques, soliste attitré de l’Orchestre philharmonique de Prague en 1981, et membre du très célèbre orchestre de chambre «Guarneri Trio Prague ». Captivé par le talent du soliste, l’assistance a suivi avec beaucoup d‘émotion plus d’une dizaine de célèbres partitions, composées pour piano de Jean Sébastien Bach, Ludwig Van Beethoven, Bedrich Smetana, Fréderic Chopin, Robert Schumann, brillamment restituée par l’artiste, élu en 1995, président de la Société Chopin en République tchèque. Dans la solennité du moment, le pianiste a commencé par étaler les pièces «Fantaisie chromatique et Fugue en ré mineur » de J. S. Bach, puis, «Clair de lune », Sonate en do dièse mineur dans ses trois mouvements de L.V.Beethoven, au plaisir d’un public conquis. Donnant de l’embellie au silence sacral qui régnait dans la salle Mustapha-Kateb du TNA, le pianiste, nommé en 1996 à la tête du Département de piano de l’Académie de musique de Prague, a ensuite enchaîné dans de belles variations modales et rythmiques, avec, «Trois Polkas de salon » et «Etude de concert-Au bord de la mer » du compositeur tchèque B. Smetana. L’atmosphère enjouée et onirique de ces partitions a été restituée dans la douceur et la sérénité de l’instant, face à un public recueilli, qui a hautement apprécié le professionnalisme et le talent du pianiste tchèque. Dans une prestation de haute facture, Ivan Klansky a poursuivi dans la pureté de l’exercice et l’agilité du doigté avec, «Nocturne » en do mineur et «Ballade » en fa mineur de F. Chopin.  Salué  par un standing ovation très nourri des mélomanes présents, Ivan Klansky a exprimé son bonheur de partager sa passion face au public du TNA, en interprétant en rappel et avec beaucoup d’émotion «Rêveries » de R. Schumann. Une interprétation de grande sensibilité qui a ravi  l’assistance présente redoublant l’intensité de leurs applaudissements. Au final, le grand pianiste tchèque a partagé, durant cette soirée musicale, toute l’étendue de son talent de virtuose dans une prestation époustouflante de technique et de dextérité, menée sans avoir eu recours aux partitions illustrant sa grande maîtrise de ce répertoire universel.