Le Parti Talaie El Hourriyet réagit à l’empêchement du sit-in des animateurs du mouvement Mouwatana, tenu avant-hier, à Alger. Dans un communiqué rendu public, hier, le parti d’Ali Benflis «condamne énergiquement la répression du sit-in pacifique organisé par le Mouvement Mouwatana pour dénoncer le coup de force que le pouvoir en place se prépare à opérer pour assurer le statu quo et le maintien du régime en place contre la volonté populaire et l’aspiration au changement portée par la grande majorité du peuple algérien ».

Dans le même communiqué, le parti de l’ancien chef du gouvernement s’élève «contre le recours à des méthodes autoritaires répressives pour empêcher un rassemblement pacifique et contre l’interpellation injustifiée de leaders de partis politiques, d’organisations de défense des droits de l’homme et de militants du mouvement associatif, interpellation significative du mépris des pouvoirs publics pour l’opposition», ajoutant qu’il «condamne la violation continue du droit de manifester pacifiquement et de la liberté d’expression consacrés par la Constitution».