Par Sihem Bounabi
La Direction générale de la Protection civile (DGPC) a lancé, hier, un appel à la vigilance invitant les citoyens à davantage de prudence et de vigilance en suivant les consignes de sécurité, suite au Bulletin météorologique spécial (BMS) prévoyant de fortes chutes de pluie sur les régions côtières et intérieures du pays pouvant atteindre ou dépasser localement 120 mm.
La DGPC a ainsi appelé, dans un communiqué, les citoyens à suivre les bulletins météorologiques sur les médias et les réseaux sociaux. Parmi les mesures de sécurité soulignées par la DGPC, les citoyens sont appelés à s’éloigner des oueds et des poteaux électriques et à éviter les crues et les zones inondées aussi bien pour les piétons que pour les véhicules.
Il est également donné comme consignes à se mettre à l’abri dans des lieux sûrs, à éviter de sortir de chez eux ou de conduire leurs véhicules sauf en cas de nécessité tout en respectant les règles de conduite sécurisées dans de telles conditions.
Avec le lourd bilan matériel et humain des intempéries de la semaine dernière qui a coûté la vie à trois personnes et de nombreux véhicules emportés par les eaux, les services de la Protection civile ont exhorté les automobilistes à respecter les règles de conduite en veillant à observer la distance de sécurité et à réduire la vitesse en vue d’éviter les accidents.
Un appel est également lancé pour dégager les cours d’eau à travers le nettoiement des avaloirs qui se trouvent devant leurs domiciles ou lieu de travail sans pour autant prendre le risque de curage des canaux d’assainissement.
Dans ce sillage, la Protection civile exhorte «tout un chacun à ne pas s’aventurer à traverser les routes inondées par les eaux, à ne sortir que pour les cas de nécessité absolue, notamment pour les enfants, les personnes âgées et les personnes atteintes de pathologies chroniques, à éviter l’affolement, à agir avec calme face à toute situation d’urgence» ; par ailleurs, en cette période de grand froid, les services de la Protection civile lance également un appel afin d’éviter de «de tomber dans le danger du tueur silencieux (éviter d’être incommodé par le monoxyde de carbone), et ce, en laissant des bouches d’aération»
Par ailleurs, la DGPC a attiré l’attention à la nécessité de faciliter les interventions de ses services, en leur cédant le passage et éviter de se rassembler sur les lieux du danger. Pour rappel, en cas d’urgence, il est mis à la disposition des Algériens les deux numéros 1021 ou le 14 Pour appeler les secours. <