Deux (2) personnes ont trouvé la mort, hier matin, après avoir été emportées par les eaux pluviales ayant provoqué l’augmentation du niveau du cours d’eau du lieu-dit « Estah » dans la commune Amdoukal, a affirmé à l’APS le chargé de l’information auprès de la direction locale de la protection civile, le lieutenant Zoheir Nekaâ. Le corps sans vie de la première victime âgée de 40 ans a été retrouvé aux environs de 5h du matin après deux (2) heures de recherche, alors que le cadavre de la deuxième victime (36 ans) a été retrouvé par les brigades d’intervention vers 6 h30, selon les précisions fournies par la même source. La protection civile a mobilisé les moyens d’intervention nécessaires dont 4 unités de la brigade de plongeurs, la brigade cynotechnique et l’unité de recherche et d’intervention dans les lieux au relief difficile à la recherche des deux victimes, a ajouté la même source. Les unités de la Protection civile ont effectué également plusieurs interventions suite aux intempéries survenues dans des wilayas de l’Est, à savoir Batna, M’Sila et Bordj Bou Arreridj, qui ont permis le sauvetage des personnes coincées, le repêchage des corps emportés par les crues, ainsi que des opérations d’épuisement des eaux infiltrées à travers des habitations et édifices publics, note la même source. Des opérations d’épuisement des eaux pluviales ont été effectuées à travers plusieurs points de la commune d’El-Mtarfa Souamaa (M’sila). A Boussaâda, deux (2) personnes à bord d’un camion coincé par les eaux pluviales au lieu-dit la zone Mouidjéne, ont été sauvées, ajoute la même source qui fait état de l’effondrement d’un mur de clôture, sans faire de dégâts, dans la même commune. Toujours à Boussaâda, les éléments de la Protection civile ont sauvé cinq (5) personnes à bord d’un camion bloqué par les eaux pluviales dans la zone Oued Zehani, et trois (3) autres dont le véhicule a été emporté par les eaux de Oued Doukhane, dans la commune de Ben Srour. A Bordj Bou Arreridj, les unités de la Protection civile ont mené des opérations d’épuisement des eaux pluviales à travers plusieurs points dans les communes de Takalite et de Ras El-Oued.