Les intempéries dans les Hauts-Plateaux ont fait des victimes et d’importants dégâts matériels depuis mercredi dernier. Dans la wilaya de Tiaret, trois personnes d’une même famille ont perdu la vie après avoir été emportées par les eaux d’un oued dans la commune d’Aïn Bouchekif alors qu’elles étaient à bord de leur véhicule, et à El Bayadh, trois personnes se trouvant à bord d’un véhicule ont été emportées par les crues de l’oued Essafi.

Selon les services de la Protection civile, à Tiaret, il s’agit d’un adulte de 60 ans, d’une fillette de 11 ans et d’un nourrisson de 2 ans. D’après la même source, les corps de l’homme et de sa fille ont été retrouvés dans la soirée du mercredi tandis que celui du nourrisson n’a été retrouvé que le lendemain jeudi à la mi-journée alors que deux autres enfants ont été secourus.
Les inondations provoquées par les fortes pluies ont touché les communes de Tiaret, Madna, Aïn Bouchekif, Damouni, Frenda, Aïn Dhab et Aïn Kermis. En raison de leur ampleur, les services de la Protection civile ont effectué plus de 120 interventions, permettant de sauver des dizaines d’automobilistes. Certains ont été cernés par les eaux en furie, d’autres se sont retrouvés en panne dans des zones dangereuses. Les interventions des pompiers ont aussi permis de pomper des eaux dans des dizaines de maisons, d’édifices et de routes coupées par des torrents charriant pierres et troncs d’arbre, notamment dans la commune de Tiaret, où le débordement d’un oued a inondé le quartier Regina ainsi que la voie d’évitement de la Route nationale 23 au quartier Lalla Abdia. Les services de la Gendarmerie nationale ont, quant à eux, précisé que la plupart des routes de la wilaya, bloquées provisoirement à cause des fortes pluies accompagnées de grêle, ont été rouvertes progressivement. Le trafic routier restait toutefois difficile hier dans les chemins de wilaya entre les communes de Méghila et Sidi Hasni, entre Meghila et Ammari dans la wilaya voisine de Tissemssilt et entre Zemala, Emir Abdelkader et Ksar Chellala. Plus au sud, à El Bayadh, trois personnes se trouvant à bord d’un véhicule ont été emportées par les crues de l’oued Essafi dans la commune de Boualem après les fortes précipitations durant la nuit de mardi à mercredi. D’après les services de la Protection civile et de la Gendarmerie nationale de la wilaya, les fortes pluies ont provoqué une montée spectaculaire des eaux, faisant déborder l’oued et noyant une partie de la RN 47. Un quatrième passager a été sauvé d’une mort certaine, a-t-on appris des services de la Protection civile. Les hommes en tunique rouge ont également porté secours à quatre personnes d’une même famille, bloquées à l’intérieur de leur véhicule, cerné par les eaux d’un oued de la région de Sidi Slimane, sur la RN 47, au sud-ouest de la wilaya. Les mêmes services ont signalé que 15 habitations ont été inondées par les eaux pluviales dans plusieurs régions de la wilaya. Aucun dégât n’a été enregistré au niveau de ces habitations.

Le Délégué aux risques majeurs sur le terrain

Au nord, dans la wilaya de Tissemsilt, les fortes pluies dans la nuit de mercredi à jeudi ont inondé plus de 500 habitations dans plusieurs communes. Les torrents, engendrés par les crues des Oueds, ont provoqué des infiltrations d’eaux importantes dans les communes de Lardjem, Tissemsilt, Ammari, Tamlaht, Beni Chaïb, Bordj Bounaâma, Theniet El Had et Sidi Slimane. Aucune perte humaine n’a été déplorée mais d’énormes perturbations de la circulation ont été constatées au niveau des axes routiers des villes Lardjem, Bordj Bounaâma, Tamlaht et Ammari. Elles sont derrière l’obstruction totale de pistes rurales traversant les douars de Seb Seman (Maacem), de Kerarma et de Zagharich (Lardjem). L’intervention des pompiers dans la nuit de mercredi a permis de sauver une famille de huit personnes résidant à Braka (Khemisti), dont l’habitation a été inondée par les eaux d’un oued proche. Soutenus par des éléments de l’unité de wilaya de l’Office national d’assainissement, les 600 agents de la Protection civile mobilisés ont pompé de grandes quantités d’eau dans les maisons inondées en utilisant des engins pour le drainage d’eau, des camions et des ambulances. Par ailleurs, les fortes pluies accompagnées de vents forts ont causé l’effondrement de poteaux électriques proches du barrage de Koudiet Rosfa, dans la commune de Beni Chaïb, ce qui a conduit à l’arrêt de la station principale de pompage et une coupure d’eau potable dans plusieurs communes, a-t-on fait savoir. En raison de ces intempéries, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a dépêché le Délégué national aux risques majeurs sur les lieux du sinistre à Tiaret et El Bayadh où il a constaté l’ampleur des dégâts et évalué les pertes occasionnées. « Suite aux intempéries enregistrées dans certaines wilayas, notamment à Tiaret et El Bayadh, ayant occasionné des dégâts matériels et humains et sur instruction du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, le Délégué national aux risques majeurs s’est déplacé au niveau de ces deux wilayas pour constater l’ampleur des dégâts, évaluer les pertes et s’enquérir de la prise en charge des sinistrés et prendre, en coordination avec les autorités locales, les mesures nécessaires afin de réparer les dégâts causés aux infrastructures dans les plus brefs délais », lit-on dans le communiqué.