Comme chaque année, les premières pluies saisonnières sont, encore une fois, marquées par leur lot de drames, de pertes humaines et de dégâts matériels.

Par Sihem Bounabi
En effet, selon les services de la Protection civile de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, suite à la crue d’oued El Marj, la commune de Medjana déplore le décès d’un homme de 73 ans emporté par des pluies torrentielles depuis un entrepôt près du cimetière.
Ali Dahmane Rabah, chargé de la communication de la Protection civile de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, a indiqué dans les médias que la wilaya a connu de fortes précipitations qui ont nécessité l’intervention des services de la Protection civile en raison du niveau d’eau élevé sur les communes de Mansoura, El Achir et Medjana, nécessitant la mobilisation de 26 véhicules, 15 officiers et 70 agents, dans l’après-midi de mardi dernier et qui s’est poursuivie durant la journée d’hier.
Dans la même wilaya, qui a été la plus touchée par les intempéries, 35 personnes cernées par les eaux de pluie au niveau d’un complexe sportif et d’un centre commercial ont été sauvées par les éléments de la Protection civile. ¨Plusieurs maisons inondées et des voitures emportées par les eaux ont également été signalées.
Il est également souligné que le trafic routier au niveau de la RN 5, à l’entrée et la sortie de la commune d’El Yachir, demeure difficile suite à la crue des oueds Mekhamera et Sabour, de même que la RN 106 qui traverse la commune de Medjana dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj. Les services de la Protection civile ont aussi indiqué qu’ils ont effectué plusieurs opérations de sauvetage de personnes et de pompage des eaux pluviales dans des édifices publics, quartiers et cités des autres wilayas touchées par ces intempéries, à savoir Alger, Béjaïa, Sétif, Médéa et Tiaret.

Décès d’un pompier et quatre autres blessés à Oran
A Oran, un agent de la Protection civile a trouvé la mort et quatre autres ont été blessés dans un accident de renversement de leur véhicule, lors de leur déplacement pour éteindre un feu déclaré dans un véhicule à Hai Dar El Beïda. L’accident a été causé par les fortes pluies qui ont causé la déviation du camion d’extinction dont le chauffeur, le caporal Bouras Abdallah, âgé de 38 ans, est décédé, les quatre agents qui l’accompagnaient s’en sont sortis avec des blessures diverses et un cas de traumatisme.
Dans la wilaya de Blida, des inondations ont également été enregistrées dans la soirée d’avant-hier dans plusieurs localités, qui n’ont, toutefois, fait « aucune victime», selon la Protection civile.
Une quinzaine d’interventions nocturnes ont été effectuées par les unités opérationnelles de la Protection civile au niveau des chefs-lieux des communes de Beni Slimane, El-Azzizia, Guel-el-Kebir, Sidi Naamane et Azziz, ajoutant que d’importants moyens ont été déployés pour sécuriser certains établissements et quartiers d’habitations touchés par ces inondations.
La Protection civile évoque le cas de l’école des sourds et muets de Beni Slimane, à l’est de Médéa, où ses éléments sont intervenus pour mettre à l’abri les pensionnaires, après le débordement des oueds Alim et Boukraa, qui traversent la ville.
Un dispositif d’alerte pour suivre l’évolution de la situation et donner l’alerte en cas de débordement dangereux des oueds ont été mis en place par la direction locale des ressources en eau suite à la hausse du niveau des oueds Yagour, El-Besbes et El Maleh, dans la commune de Sidi Naamane et des oueds Boukraa et Alim, à Beni Slimane, ainsi que les oueds Boukrami, Maazebia et Bouzagou, dans la commune de Azziz, au sud-ouest de la wilaya, suite aux fortes chutes de pluies enregistrées dans la soirée de mardi dernier.
Il est à noter que dans le cadre de la prévention des dégâts des intempéries, des opérations de contrôle et d’assainissement des avaloirs et des infrastructures de voiries sont annoncées dès la fin du mois de juillet et jusqu’à la fin du mois d’août, mais chaque année, le même scénario catastrophe se répète malgré toutes les promesses des autorités de déployer tous les moyens pour anticiper ces situations désastreuses.

Consigne de préventions et numéros verts 1021 et 14
Face à l’annonce de nouvelles pluies diluviennes et d’intempéries durant les prochains jours, il est bon de rappeler les consignes de prévention de la Protection civile publiées sur son site officiel et distribuées dans des brochures à la population et au services concernés.
Ainsi, afin d’anticiper les conséquences désastreuses des pluies diluviennes, la Protection civile appelle les citoyens et les services concernés à suivre les Bulletins météorologiques spéciaux (BMS), à nettoyer les regards d’assainissement et les avaloirs, à enlever les restes de matériaux de construction sur les bordures des rues. Préparez également une trousse de secours, une radio et des piles, ne pas s’aventurer à traverser des torrents ou de nager dans les crues, d’éviter de traverser les crues à bord des véhicules, s’éloigner des oueds et des bordures des oueds, surveillez les enfants et leur apprendre de ne pas rester au niveau des oueds ou de nager dans les retenues collinaires et les barrages, ne pas prendre les trémies et les tunnels comme des abris ou d’être sur les ponts durant la crue, se diriger vers les hauteurs qui sont les endroits les plus sûrs.
Les parents sont également conviés à accompagner leurs enfants, surtout en bas âges à l’école, en cas de déplacement à l’extérieur il est conseillé de choisir l’itinéraire le plus sûr et de porter une attention particulière aux fils et poteaux électriques, ainsi que les arbres, qui risquent d’êtres déracinés par des vents violents.
Les citoyens sont également conviés en cas d’infiltration d’eau dans les habitations de couper le courant électrique et contacter la Protection civile sur les numéros verts 1021 et 14. D’autres consignes sont également données par la Protection civile spécifiquement aux usagers de la route, qui sont appelés en cas d’intempéries, de réduire la vitesse, d’allumer les feux des véhicules même quand il fait jour, de respecter la distance de sécurité et d’éviter les manœuvres dangereuses. <