Le PDG de Sonelgaz Chaher Boulakhras a procédé, hier, à la visite, en présence de la presse, du projet du système de conduite du système de production et transport d’électricité, l’actuel arrive à ses limites de saturation. Le nouveau système qui sera opérationnel en 2022 permettra l’intégration de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables dans le système électrique de Sonelgaz. « L’actuel système permet l’injection de petites quantités 50 MW à 100 MW issus d’énergies renouvelables. Mais il ne permet pas d’intégrer, par exemple, 4 000 MW à partir de l’énergie solaire. Le nouveau système permettra l’injection de ces productions renouvelables des milliers de MW annuellement, c’est-à-dire à la montée en cadence en matière de mise en oeuvre du programme de développement des énergies renouvelables ». Le PDG de Sonelgaz a souligné que sa compagnie sera au rendez-vous avec la réception de ce nouveau système de conduite l’an prochain. Cet outil est un projet majeur dans la stratégie d’optimisation et de modernisation des activités de Sonelgaz.

La responsable du projet, qui a présenté ce futur joyau de la compagnie, a pour avantages, a-t-elle résumé, outre l’intégration des énergies renouvelables dans le système électrique de Sonelgaz d’assurer notamment l’équilibre permanent entre l’offre et la demande, la fiabilité du service, une gestion économique de l’activité, une optimisation en particulier de la production d’électricité, des délais de raccordements plus rapides, un système d’information plus fluide et plus tard des interconnexions électriques avec l’Europe. Il permet également la duplication, si un centre de conduite régional a des problèmes, un autre centre de conduite régional prend le relais. La durée de ce système est de 15 ans. Ce chantier est piloté par l’Opérateur système (OS), une structure essentielle de l’activité de la compagnie qui veille au grain, à l’équilibre entre l’offre et la demande, évitant par un suivi permanent à la seconde de cette balance offre-demande toute perturbation dans l’approvisionnement en électricité de la clientèle et toute coupure d’électricité.

Quant à l’implication de Sonelgaz dans le programme de développement des énergies renouvelables, le PDG affirme que sa compagnie attend que la stratégie de déploiement des énergies renouvelables soit affichée par le ministère de la Transition énergétique, sans doute prochainement. En un mot, Sonelgaz attend de voir plus clair en la matière, de connaître sa part de contribution dans cet effort. « Sonelgaz, au regard de son expérience accumulée, la réalisation d’une capacité de 400 MW en centrales photovoltaïques dans le Sud et les Hauts-Plateaux, et éolien (station d’Adrar), et de son expertise, est prête à accompagner ce programme de développement des énergies renouvelables. K. R.