La Directrice de la prévention et de la lutte contre les maladies transmissibles au ministère de la Santé, Samia Hamadi, a annoncé, hier, que la plateforme numérique dédiée à l’inscription des citoyens qui souhaitent se faire vacciner contre la Covid-19 sera opérationnelle au courant de cette semaine.
Rassurant les Algériens qui n’ont pas réussi à s’inscrire pour le moment sur la plateforme numérique, elle rappelle que d’ores et déjà, ils peuvent s’inscrire dès maintenant sur les listes des polycliniques les plus proches de leurs domiciles.
Intervenant sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale, elle explique que la stratégie nationale de la vaccination contre la Covid-19 s’appuie sur l’enregistrement des personnes vaccinées dans les registres locaux tels que procédé habituellement pour d’autres vaccins.
Dr Samia Hamadi explique également que chaque personne vaccinée disposera d’une carte de vaccination contenant ses données civiles, le type de vaccin inoculé, le nom de l’agent vaccinant, les maladies de la personne vaccinée, la date de la deuxième dose à prendre absolument.
Elle insiste ainsi sur l’importance de la deuxième dose sans laquelle la vaccination n’aura aucun effet. Appelant les personnes vaccinées à respecter scrupuleusement la prise de cette deuxième dose. Elle souligne également l’importance de signaler au centre de vaccination tout effet secondaire suite à la vaccination anti-covid.
Dr Samia Hamadi, qui est également membre du Comité scientifique, rappelle que la stratégie fixée par le ministère vise à vacciner le plus grand nombre possible de citoyens contre le virus.
Elle ajoute que pour le moment, la campagne de vaccination se déroule dans de bonnes conditions, exprimant son optimisme pour son succès grâce à la l’adhésion et l’enthousiasme des citoyens pour ce faire vacciner.
Elle souligne également qu’après la distribution des vaccins dans les vingt wilayas les plus touchées par la pandémie du coronavirus, la campagne de vaccination sera élargie vers les autres wilayas.
Dr Samia Hamadi a indiqué que les besoins de l’Algérie en vaccins restent importants pour atteindre la vaccination de 70% des citoyens, soit environ 24 millions, afin d’éliminer la chaîne de propagation de l’épidémie de la Covid-19, se protéger contre les formes graves de la maladie et ainsi réduire le nombre de décès.
Elle a dans ce sillage appelé les citoyens à ne pas sous-estimer les risques de la contamination à la Covid-19 et à poursuivre la vigilance dans le respect strict des mesures barrières durant les prochains mois jusqu’à atteindre le seuil de l’immunité collective qui permettrait de revenir à une vie normale. n