Par Bouzid Chalabi
Face aux scènes de bousculade sur les perrons des bureaux locaux de l’Agence nationale de l’emploi (Anem) provoquées par des centaines de jeunes pressés de déposer leur dossier de candidature à l’allocation chômage et répercutées sur les réseaux sociaux, samedi dernier, le ministre du Travail, Youcef Chorfa, n’a pas tardé à réagir.
Il a, en effet, rappelé, lors de son passage, hier, sur les ondes de la Radio nationale, que les demandes d’inscription se font sur la plateforme numérique dédiée à cette opération dont le lancement est prévue le 25 février 2022. «Pour éviter les longues et éreintantes files d’attente, je leur demande de patienter quatre jours avant le lancement de cette plateforme baptisée meenha», a-t-il conseillé aux souscripteurs. Comme le ministre a tenu à rassurer les candidats inscrits au niveau de l’agence d’emploi de leur localité : «Ils seront convoqués par le biais du site web «waseet» pour une prise de rendez-vous qui débutera à partir du 1er mars prochain.» Poursuivant dans ce sens il a expliqué : «Une fois le rendez-vous fixé le candidat devra se présenter à l’agence dont il relève, muni, en plus de la preuve de la date de son rendez-vous, d’un chèque barré et d’une fiche familiale s’il est marié ainsi que d’un document attestant sa position vis-à-vis du service national.»
Le ministre a, par ailleurs, fait savoir aux candidats à l’allocation chômage dans le but de les rassurer : «Il n’y a aucune différence entre ceux qui s’inscrivent les premiers ou ceux un peu plus tard, car chaque inscrit remplissant les conditions d’éligibilité bénéficiera d’une allocation chômage». Sur ce dernier point, il dira par contre : «Tous les chômeurs peuvent bénéficier de cette allocation mais dans le cas où une personne inscrite ne répond pas deux fois à des propositions de travail cela entraînera une exclusion de la liste des chômeurs».
Le ministre est revenu par ailleurs sur les conditions à remplir pour bénéficier de l’allocation chômage. Il a, en effet, expliqué que pour pouvoir en bénéficier «le demandeur doit être de nationalité algérienne, résider en Algérie, être âgé de 19 à 40 ans et être inscrit comme demandeur d’emploi pour la première fois au niveau des agences de l’Anem». Autres conditions, «le postulant ne doit pas disposer de revenus de quelque nature que ce soit. Il doit également justifier sa situation à l’égard du service national, ne pas être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur ou de formation professionnelle». Enfin «le demandeur ne doit pas être bénéficiaire d’organismes publics d’aide à la création et d’expansion d’activités et d’aide à l’insertion professionnelle et à l’aide sociale et le mari ne doit pas avoir de revenus de quelque nature que ce soit.»
En guise de conclusion, le ministre du Travail a réitéré : «Les jeunes souhaitant bénéficier de l’allocation chômage peuvent s’inscrire par internet sur la plateforme numérique de l’Agence nationale pour l’emploi. La procédure n’est pas un marathon.» Assurant également pour finir : «Les allocations chômage fixées par le chef de l’Etat à hauteur de 13 000 DA seront versées tous les 28 du mois à compter du mois de mars 2022.»