La signature de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach d’un contrat d’augmentation des capacités de réinjection de gaz avec les sociétés Pertamina (indonésienne), Talisman (espagnole) et Bonatti (italienne) des hydrocarbures confirme la tendance vers la multiplication des partenaires étrangers.

Après l’acquisition de la raffinerie d’Augusta, en Sicile, et la signature de contrats avec des compagnies italiennes, l’Entreprise nationale des hydrocarbures semble irrémédiablement avoir opté pour une ouverture devenue aujourd’hui inévitable. Dans un environnement économique mondial en perpétuelle évolution, il est devenu nécessaire de tenir bon le cap et de l’orienter vers des directions salvatrices. Reste que la meilleure des tendances serait bien de réfléchir sérieusement à l’avenir des besoins de consommation domestiques et d’entamer une politique de développement d’énergies alternatives aux énergies fossiles. La dépendance aux contingences de la géopolitique continue de soumettre l’avenir du pays à des situations incontrôlables voire imprévisibles. L’actualité quotidienne à l’international en matière d’énergie nous en donne un aperçu. Alors que les pays signataires des accords Opep de limitation de l’offre doivent débattre de cette option le 22 juin prochain à Vienne, Russes et Saoudiens plaident déjà ouvertement en faveur d’une hausse de la production du pétrole. Une tension pourrait même se manifester entre les 24 producteurs de pétrole. Ce qui n’est pas pour déplaire aux pays clients qui espèrent une baisse des cours. L’union manifestée par l’Opep et ses alliés non-Opep au cours des 18 derniers mois sera mise à rude épreuve en ce mois de juin, estiment les observateurs, qui n’écartent pas la possibilité d’un différend entre pays producteurs. Avec les conséquences négatives sur les cours et, par ricochet, sur les finances de certains Etats. Face à ce piège, il devient urgent de s’extirper des conjonctures volatiles du système actuel en diversifiant ses sources d’énergie. Et ne pas laisser son avenir se décider ailleurs.