Le supplément culturel de ce jeudi met en lumière des initiatives, donne la parole à des talents et rend compte de l’actualité musicale, cinématographique et littéraire.

L’expression « vitrine culturelle de l’Algérie », si chère aux responsables de la culture et souvent hors de propos, prendra peut-être son sens plein et entier, cette semaine. Et, c’est la littérature qui se « chargera » de l’exprimer au cours d’un événement qui se déroulera à Cuba. En effet, l’Algérie est « l’invité d’honneur » de la 28e Foire internationale du Livre de la Havane (Cuba), qui démarre aujourd’hui pour se poursuivre jusqu’au 17 février 2019.
Nous revenons sur cette participation et le programme mis en place par l’Algérie (rencontres d’auteurs, projections, concert, exposition et signature d’un protocole d’échanges culturels). Nous apprenons également, dans l’article, que le ministère cubain de la Culture « a pris en charge la traduction en langue espagnole de 21 ouvrages algériens » qui seront exposés durant cette Foire. Une excellente initiative et, sans doute, la meilleure manière de rendre compte de la vitalité de la littérature algérienne.
Dans un autre domaine, le cinéma et l’audiovisuel, l’actualité n’est pas très reluisante mais ses acteurs se montrent solidaires et déterminés. Passé l’émoi suscité par la disparition du producteur Youcef Goucem, les professionnels du métier tentent de s’organiser à travers le Collectif pour le renouveau du cinéma (CRAC), qui initie plusieurs actions, à découvrir dans un article que nous lui consacrons.
Cinéma encore : un article sur la projection à Alger d’un documentaire sur Frantz Fanon rétablira certaines vérités. Il sera également question de vérité dans un entretien avec Mohamed Balhi autour de son livre sur Dey Hussein.
En lien avec l’actualité musicale, le chef d’orchestre Khalil Baba Ahmed nous entretient de l’Ensemble Safar qu’il dirigera ce soir à la salle Ibn Khaldoun, et du spectacle « Mon étoile ». Ne pas manquer non plus notre entretien avec Redouane Amir, encadreur et soliste de l’Orchestre des jeunes d’Algérie.
Pour apporter un autre point de vue sur les événements culturels et les artistes qui y participent, nous vous invitons, d’abord à un lire la « Chronique des 2Rives » sur Jacques Berque cette semaine ; ensuite nous irons à la rencontre du franco-algérien El Hadi Yazi, codirecteur artistique de l’enquête BD, « Des billets et des bombes » (parue en janvier 2019 en France), un album réalisé par cinq journalistes et un illustrateur, qui aborde la relation franco-libyenne. Une présentation de cette BD – originale notamment par sa forme – qui revient sur « les dessous de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy de 2007 et l’assassinat de Kadhafi en 2011 », est à lire également dans cette édition.
Toujours dans les entretiens, nous proposons un échange passionnant avec la poétesse et romancière Fouzia Laradi, en charge du forum « Les Mercredis du Verbe » de l’établissement Arts et Culture, qui permet aux auteurs, souvent peu médiatisés et peu connus, de rencontrer leurs lecteurs (fidèles ou potentiels) et de dire leurs mondes d’écriture. Elle évoque, par ailleurs, la manière dont elle se projette dans l’écriture et dans l’animation de ce rendez-vous hebdomadaire.
Somme toute, le supplément culturel de ce jeudi met en lumière des initiatives, donne la parole à des talents et rend compte de l’actualité musicale, cinématographique et littéraire.R. C.