Le groupe public Ferrovial pour la construction de matériels et équipements ferroviaires a enregistré, durant 2022, un chiffre d’affaires estimé à 950 millions de DA, en hausse de 3% par rapport à l’année 2021, a indiqué jeudi un communiqué du ministère de l’Industrie.

Le groupe publica, en outre, enregistré l’année passée, un résultat net qui s’est élevé à 174 millions de DA, selon la même source. Ces résultats ont été présentés lors d’une réunion au siège du ministère avec les responsables du groupe et sa filiale l’entreprise d’assemblage et de maintenance des tramways «CITAL», présidée par le ministre de l’Industrie, Ahmed Zaghdar, et ce, dans le cadre de la série des réunions d’évaluation de la performance des groupes publics relevant du secteur industriel et organisées par le ministère, dans l’objectif d’évaluer leurs activités et leur niveau d’efficience durant 2022. L’exposé présenté dans ce cadre a montré que le groupe «Ferrovial» a été en mesure de concrétiser «une sorte d’équilibre financier, en dépit des conjonctures économiques induites par la crise sanitaire mondiale, d’autant plus que l’activité de l’entreprise est liée à un seul client, ce qui limite les possibilités de son extension». Le groupe «Ferrovial» vise à réaliser un chiffre d’affaires de 1,6 milliards de DA, durant l’année en cours 2023, et ce, «après l’entrée en exploitation de ses nouveaux engins et équipements, au titre de son programme d’investissement et de sa stratégie visant à diversifier ses activités, ses produits et ses clientèles dans les secteurs du transport ferroviaire et du transport maritime, notamment les conteneurs et la sous-traitance industrielle, à travers la production de certains engins et certaines pièces de rechange destinés au secteur des hydrocarbures à l’amont et à l’aval». Parmi les caractéristiques de la performance du groupe public «Ferrovial», le communiqué souligne ses partenariats avec le monde de la recherche scientifique et sa capacité à mettre au point plusieurs produits qui requièrent des techniques de pointe, et ce en collaboration avec les universités et les laboratoires de recherche, à l’instar de la grue-nacelle destinée au secteur des Travaux publics, des fours industriels pour les industries des phosphates, du verre, du ciment et de la brique et aussi les conteneurs destinés à plusieurs spécialités. Par ailleurs, il a été procédé à la présentation du bilan des activités de l’entreprise «CITAL» spécialisée dans d’assemblage et la maintenance des tramways. L’entreprise est une des filiales du groupe «Ferrovial» et a procédé à l’équipement et à la maintenance des projets de tramway à Alger, Oran, Constantine, Sétif, Ouargla et Sidi Bel Abbès, en plus du projet du tramway dans la wilaya de Mostaganem, actuellement en cours de réalisation. Cet établissement a réalisé un chiffre d’affaires de 4,3 mds da en 2022 soit une augmentation de 42% par rapport à 2021 en plus d’un bénéfice net de 1,84 mds da, soit une hausse de 158% comparativement à 2021, affichant ainsi une solidité financière et économique malgré les conditions économiques internationales difficiles ces dernières années». Il a été procédé lors de cette rencontre d’évaluation à la présentation d’un exposé sur les activités et les projets phares confiés à «CITAL» pour le compte du secteur des transports dont la maintenance des wagons du tramway et la réalisation du projet du train rapide «Coradia», outre la stratégie de la société devant développer l’intégration locale et l’innovation en collaboration avec les universités et les start-up. «La société accorde un intérêt majeur au développement de l’industrie 4.0 à son niveau, étant pionnière en la matière au plan national», ajoute le communiqué. Pour la gestion, «CITAL» utilise un système informatique «dynamique et efficace» via des applications facilitant la communication entre les employés, la société, les fournisseurs et les clients. S’exprimant sur les résultats du groupe «FERROVIAL» employant 600 personnes, M. Zeghdar a insisté sur l’impérative modernisation du modèle de gestion en vue d’accompagner et de poursuivre la série des résultats positifs récemment réalisés après de longues années de déficit à cause du cumul de dettes». Le ministre a mis en avant l’importance de la production, par ce groupe, de wagons, de conteneurs de marchandises et de quelques pièces de rechange destinées au secteur des hydrocarbures en droite ligne avec la stratégie de réduction des importations de ces produits pour les remplacer par d’autres produits locaux. M. Zeghdar a salué, par ailleurs, le système de gestion de CITAL qui a fait preuve d’efficacité, en témoignent les résultats réalisés chaque année, ce qui en fait un exemple à suivre par les autres entreprises économiques publiques. (APS)