Par Sihem Bounabi
Le PDG de Biopharm, Dr Abdelouahed Kerrar, a été réélu à la tête de l’Union nationale des opérateurs de la pharmacie (Unop) lors de l’assemblée générale ordinaire qui s’est tenue jeudi dernier, annonce un communiqué parvenu à la Rédaction.
La grande nouveauté pour l’Unop, présidée par Dr Abdelouahed Kerrar depuis 2013, est la décision de ces membres d’intégrer en son sein une représentation spécifique des professionnels chargés de la fabrication et de la distribution des dispositifs médicaux (instruments, appareils et consommables). «Ceci permettra, d’une part, d’élargir le champ d’actions de l’Unop à d’autres métiers de santé et, d’autre part, de permettre à ses acteurs de s’organiser et de se structurer», souligne le communiqué de l’Unop. L’assemblée générale de l’Unop a également été l’occasion pour ses membres d’aborder «les conséquences néfastes occasionnées par la pandémie de la Covid-19, qui a frappé durement notre pays, comme l’ensemble des pays à travers le monde».
Ainsi, «ils se sont félicités de la mobilisation de leurs entreprises aux côtés des pouvoirs publics qu’ils ont accompagnés efficacement à travers la mise à disposition rapide des traitements adaptés face à la maladie», souligne-t-on. Il est ainsi mis en exergue que les membres de l’Unop se sont mobilisés pour fournir les matériels et équipements de protection requis pour soutenir les efforts des professionnels de santé à travers l’ensemble du territoire national et ceci «en dépit des difficultés vécues». «L’industrie pharmaceutique nationale a fait montre de son apport précieux et décisif dans la lutte contre une pandémie qui a mis à rude épreuve les systèmes de santé les plus aguerris et les plus développés», estime l’Unop.
Les membres de I’Unop tiennent ainsi à souligner leur contribution à l’élan de solidarité qui a traversé la société algérienne lors de cette pandémie en dévoilant, dans un rapport établi, les montants des dons en numéraires qui s’élèvent à 225 300,10 DA et en produits pharmaceutiques et équipements de santé qui s’élèvent à 569 650 560 DA.
Il est à noter que cette assemblée générale a été l’occasion de passer en revue les bilans moraux et financiers des exercices 2019-2020. Lors des débats, les membres ont souligné l’évolution du secteur pharmaceutique en Algérie avec la mise en place d’un département ministériel spécialement dédié à son développement.
En affirmant que «l’Unop est ainsi reconnue aujourd’hui comme un partenaire fiable et une force de propositions».
Pour rappel, l’Unop est une association représentative des entreprises du secteur pharmaceutique algérien, créée en 1999. Très active sur le terrain, elle regroupe des entreprises exerçant des activités de fabrication, de conditionnement ou d’importation de médicaments à usage humain.