La 7e édition de la Conférence internationale sur l’industrie pétrolière et gazière dans la région Nord Afrique (Napec 2017) se tiendra du 21 au 24 mars prochain au Centre des conventions d’Oran, ont annoncé, samedi, les organisateurs de cet événement.

Cette manifestation prévoit également l’organisation d’un salon professionnel international de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique, qui sera consacré aux différentes activités liées au secteur de l’énergie ainsi qu’aux fournisseurs de produits, services et technologies ayant trait au développement du secteur énergétique à l’échelle mondiale. Initiée par une entreprise faisant dans l’événementiel Napec, la conférence doit accueillir près de 500 exposants venant d’une trentaine de pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et du continent américain. Cet événement table sur un nombre de 20 000 visiteurs. Il se veut une plate-forme idéale pour explorer les opportunités d’affaires dans le secteur gazier et pétrolier, notamment dans la région nord-africaine. Des conférences-débats, des ateliers techniques et autres activités figurent également au programme. La précédente édition du Napec a été organisée en mars 2016 à Alger.

Tayeb Zitouni inspecte plusieurs chantiers
Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a mis l’accent samedi à Oran sur l’attention particulière qu’accorde son département à la prise en charge des moudjahidine et ayants droit sur les plans social, médical et psychologique. Intervenant lors d’une rencontre avec la famille révolutionnaire au siège de la direction locale de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), le ministre a rappelé que «la Constitution est très claire à ce sujet et consacre les droits légitimes de cette frange de la population, qui est le symbole de l’Etat national». «Nous œuvrons, également, dans le cadre de la bonne gouvernance, à faciliter aux moudjahidine et ayants droit les procédures administratives», a-t-il ajouté, soulignant qu’un grand travail d’assainissement est en train de se faire à tous les niveaux pour en finir avec les lourdeurs bureaucratiques. Cette rencontre a été une occasion pour le ministre d’évoquer la réalisation en cours de 25 centres de repos à travers le territoire du pays, et d’assurer, à ce propos, que son département est en négociation avec les institutions concernées pour le financement d’une dizaine de projets dont notamment des salles de soins et de rééducation au niveau d’autres wilayas et ce, a-t-il dit, pour répondre aux préoccupations sociales et améliorer la prise en charge des moudjahidine. Auparavant, le ministre s’était rendu sur site pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation du musée du Moudjahid d’Oran, comme il a visité le chantier du musée de la mémoire, en cours de réalisation, qui s’étend sur une surface de 3 000 mètres carrés, ainsi que le centre national d’études et de recherche sur le mouvement national et la Révolution du 1er Novembre 1954, dont les travaux sont en voie d’achèvement. Tayeb Zitouni a souligné, dans ce cadre, l’importance de ce pôle historique «dédié à la Révolution de Novembre 1954 et à la résistance populaire, qui sera un outil de travail pour les étudiants, les universitaires et les chercheurs». Au terme de sa visite, le ministre a visité le musée du journal El Djoumhouria qui retrace l’itinéraire de ce titre de la presse nationale.