Le ministre des Transports, Kamel Beldjoud, a annoncé, samedi à partir de Tipasa, que des instructions seront données aux entreprises publiques sous tutelle de ne pas recourir à des appels d’offres internationaux pour l’acquisition d’équipements et de bateaux susceptibles d’être fabriqués en Algérie, en guise d’encouragement à l’industrie nationale.
M. Beldjoud a fait cette annonce en marge de l’opération de réception, par la Société de gestion et d’exploitation des terminaux marins à hydrocarbures (STH), une filiale du groupe Sonatrach, du premier remorqueur marin en acier de 14m de long, fabriqué avec un taux d’intégration de 65%, par l’Entreprise publique de construction et de réparation navale Ecorep de Bouharoun, en présence des ministres de l’Industrie et de l’Energie et des Mines, respectivement Ahmed Zeghdar et Mohamed Arkab.
«Des instructions seront données aux entreprises publiques spécialisées dans le transport maritime de ne pas recourir à des appels d’offres internationaux pour l’acquisition d’équipements et de bateaux pouvant êtres fabriqués en Algérie par des entreprises publiques, dont l’ECOREP de Bouharoun», a-t-il indiqué.
Il a fait cas d’un marché accordé pour l’acquisition de 3 à 4 remorqueurs marins en acier auprès de l’ECOREP, au moment où les services du ministère s’attelaient au lancement d’un appel d’offres international pour l’acquisition de ce type de remorqueurs, courant 2023.
Le ministre des Transports a également invité l’ECOREP à œuvrer, en coordination avec les établissements de transport maritime, pour élaborer une feuille de route relative à la maintenance, notamment concernant les grands bateaux. (APS)