En marge du Salon « Algest » 2018, une convention entre la Coordination des bourses de sous-traitance algériennes et Naftal a été signée pour l’accompagner dans l’intégration des kits GPL et aussi tous les produits fabriqués par l’entreprise.

En marge de la cinquième édition du Salon international de la sous-traitance «Algest » 2018, qui a ouvert ses portes, hier à la Safex-Pins-Maritimes, et ce, pour quatre jours, une convention a été paraphée par le président de la Coordination nationale des bourses de sous-traitance algériennes, Kamel Agsous, et le P-DG de Naftal Rachid Nadil.
Intervenant lors de cette rencontre, le patron de Naftal, Nadil Rachid, expliquera que « la firme projette de mettre en place une industrie de fabrication de kits de conversion gaz propane liquéfié carburants (GPL/C) ». « Sachant que les Kits GPL/C utilisés sont actuellement importés dans leur totalité de l’étranger. Leur fabrication constitue un créneau que l’Algérie peut développer par une industrie locale », a-t-il ajouté.
Ainsi, « nous comptons atteindre 20% de taux d’intégration nationale », soulignant que « le besoin du marché national en matière de KIT/GPL, Naftal veut s’engager avec des fabricants locaux pour introduire cette industrie en Algérie d’ici la fin de l’année en cours, et pour cette raison, nous avons signé cette convention ». En outre, cette convention est un mécanisme qui va donner un nouveau souffle pour le secteur de la sous-traitance dans le cadre d’un partenariat public-privé
« sans barrières juridiques », selon Agsous. Il a ajouté que cette convention permettra également un accès direct des PME activant dans la sous-traitance aux donneurs d’ordre (groupes industriels). Selon lui, «ce salon intervient à un moment et dans une conjoncture complètement différente de ceux que nous avons connus jusque-là», expliquant que «le pays est actuellement en déficit de la balance des paiements, ce qui veut dire que, quelque part, on importe trop et on exporte presque pas du tout, hormis le pétrole ». Par ailleurs, le P-DG de Naftal parlera même d’usine. « L’usine va être installée dans la wilaya de Batna, à l’est du pays, et notre objectif n’est pas uniquement de produire pour le marché national mais d’exporter également vers les pays africains ». La manifestation professionnelle biannuelle organisée par la Bourse algérienne de sous-traitance et de partenariat (BASTP) et le World trade Center Algiers (WCTA) a vu la participation de 92 entreprises nationales réparties entre les grandes et petites entreprises. Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a procédé à l’inauguration au cours de laquelle, il indiquera que « l’objectif principal d’Algest 2018 est de permettre à ses acteurs principaux que sont les donneurs et les receveurs d’ordres de mieux nouer des relations de partenariat propices au développement d’une industrie de sous-traitance optimisée ». Du côté des receveurs d’ordres ou des sous-traitants, les secteurs représentés sont notamment, la métallurgie, la mécanique, la plasturgie, l’électronique, l’électrique et tout ce qui est services liés à l’industrie.
Par ailleurs, ce salon offrira aussi aux différents exposants et aux visiteurs l’occasion d’échanger autour de thématiques relatives à la sous-traitance industrielle à travers un espace de conférences dédiées. Egalement, un espace «rencontres d’affaires» est réservé durant ces quatre jours aux BtoB entre donneurs d’ordres et sous-traitants. <