La cimenterie d’Aïn El Kebira, au nord-est de Sétif, relevant du Groupe des cimenteries d’Algérie (Gica), compte atteindre d’ici la fin de l’année en cours une production de

3 millions de tonnes, a-t-on appris du P-dg de l’entreprise, Laïd Khaber. Notre interlocuteur a tenu à souligner que la cimenterie, qui emploie 600 employés directs et a généré 1 200 autres emplois indirects, produit actuellement 12 000 tonnes/jour. Lors d’un entretien accordé à «Reporters», il a indiqué également que cette dernière vise à atteindre très prochainement le système intégré qui compte trois certificats, soit ISO 9001, 14 000 (environnement) et 18 000 (santé et sécurité au travail) tout en ajoutant que le processus pour obtenir le certificat AIP qualification et certification aux standards API (American Pétroleum Institute) est en cours et l’audit a été fait le 4 novembre dernier. Cette dernière certification va permettre à la société de produire du ciment pétrolier pour les forages. Pour le volet exportation, la société a exporté durant les neuf premiers mois de l’année en cours 90 000 tonnes Clinker (produit de ciment semi-fini). Selon toujours notre source, l’exportation s’est faite vers les pays de l’Afrique de l’Ouest notamment. «Au mois d’octobre, on a exporté 40 000 tonnes et en décembre 25 000 tonnes», expliquera-t-il. Pour le marché local, avec la mise en service de la deuxième ligne de production, en 2015, la cimenterie a pu satisfaire les besoins exprimés par une dizaine de wilayas. Par ailleurs, M. Khaber n’a pas manqué d’ajouter que sa société a élargi sa gamme de produits avec les ciments spéciaux, à l’instar du ciment résistant aux sulfates (CRS) et ciment 52,5 (béton à haute performance).