Le géant allemand de l’automobile Volkswagen a annoncé dimanche un plan de suppression d’emplois non chiffré mais qui pourrait concerner jusqu’à 5.000 postes d’ici fin 2023 dans le cadre d’une réduction des coûts destinée à financer la transition vers l’électrique. Le groupe a fait part dans un communiqué d’un accord avec le comité d’entreprise sur «un ensemble complet de mesures de régulation par l’âge» de sa masse salariale. Volkswagen s’attend à ce que «jusqu’à 900 salariés» optent pour une formule de retraite anticipée à court terme, tandis qu’un «nombre à quatre chiffres» dans le bas de la fourchette, selon une expression consacrée pour désigner entre 2.000 et 4.000 personnes, quitterait l’entreprise dans le cadre d’une cessation progressive d’activité.