Renault Algérie Production ne fermera pas les portes de son usine de Oued Tlilat (Oran), a déclaré hier à l’APS l’un de des responsables de l’entreprise, mettant ainsi un terme aux informations parues dans la presse, il y a quelques jours, annonçant la mise à l’arrêt de la première unité d’assemblage automobile en Algérie, qui fêtera son 5e anniversaire le mois prochain.

Pas d’arrêt donc, mais une très probable suspension de l’activité d’assemblage de cette usine, dont les quotas de kits CKD et SKD sont en voie d’épuisement, a tenu à préciser le même responsable. «Nous sommes sur le point d’épuiser nos stocks des kits CKD/SKD et la chaîne de production risque d’être suspendue éventuellement à partir du mois de novembre prochain, en raison de l’indisponibilité des kits destinés au montage des véhicules touristiques après épuisement des quotas qui nous ont été autorisés», a-t-il expliqué, assurant que «la production devrait reprendre avec l’arrivée des nouveaux quotas, probablement au début de l’année 2020».
Les responsables de l’usine oranaise de Renault sont en train de mettre en place une stratégie qui éviterait, d’un côté, à la chaîne d’assemblage une suspension totale d’activité pendant la période creuse, et, de l’autre, le recours au licenciement du personnel, comme le fait entendre la rumeur ces derniers jours. «Nous tentons d’éviter la suspension de l’activité. Plusieurs éventualités sont possibles, et ce en tenant compte du redéploiement des effectifs pour une période de maintenance des installations de l’usine, ainsi que le recours à des congés forcés au mois de décembre. Cependant, nous excluons carrément l’éventualité de licencier notre personnel», a rassuré la même source. Concernant les commandes effectuées chez Renault, le même responsable se montrera également rassurant, en affirmant que «tous les gens qui disposent d’une commande validée recevront leurs véhicules dans les délais prévus». Il précisera néanmoins que «la société a pris les commandes en fonction de la disponibilité des stocks». Il est sans doute utile de mentionner que l’usine RAP ne fait pas cas à part en matière d’épuisement de quotas de kit CKD-SKD destinés à l’assemblage automobile. Les deux autres usines implantées en Algérie, à savoir Kia (Gloviz) et Sovac Production, se trouvent, elles aussi, dans la même situation d’épuisement des quotas qui leur ont été attribués pour le compte de l’année 2019, après la décision du gouvernement de réduire à 2 milliards de dollars la facture d’importation de ces kits. A l’inverse des trois usines Renault, Kia et Sovac, celle de Hyundai (Tahkout Manufacturing Company) vient de reprendre ses activités après avoir réceptionné ses quotas de kits CKD-SKD, bloqués au port depuis l’incarcération des responsables, ce qui a donné lieu à une suspension des activités durant plusieurs mois. En mai dernier, le gouvernement avait décidé de plafonner à 2 milliards de dollars les importations de kits CKD-SKD destinés à l’assemblage de véhicules de tourisme pour le compte de l’année 2019. Avec effet rétroactif, cette mesure signifiait qu’une partie des 2 milliards de dollars avait été déjà consommée. Le reste du montant a été partagé entre les quatre usines dont les projets et les programmes de production (modèles) ont été validés par le Conseil national de l’investissement (CNI). Ainsi, Renault-Algérie Production (RAP) s’était vu attribuer 660 millions de dollars. Concernant les modèles validés de RAP, le CNI a retenu la Renault Symbol, la Clio 4 et la Dacia Sandero Stepway.
Le montant attribué à Sovac Production, à Relizane, est de 600 millions de dollars destinés à l’assemblage de quatre modèles, à savoir les VW Golf et Caddy, la Seat Ibiza et la Skoda Octavia. Pour sa part, Gloviz (Kia), de Global Group, s’est vue attribuer une enveloppe de 380 millions de dollars destinés à l’assemblage de trois modèles, la Rio, la Cerato et la Picanto. Quant à l’usine Tahkout Manufacturing Company (Huyndai), elle a bénéficié de 360 millions de dollars pour assembler les modèles Tucson, Santa Fe, Accent RB, Sonata, I10, I 20, et Creta.<