Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, était, hier à Boumerdès, où il a procédé à l’ouverture d’une rencontre entre les directeurs de wilaya, les cadres centraux et les responsables d’organismes relevant de son secteur.

Ce regroupement de deux jours, organisé au niveau de l’Inped, est une opportunité pour les responsables du secteur d’évaluer les potentialités de chaque wilaya, de diagnostiquer les difficultés, de faire des proposions quant à la relance du secteur minier et industriel, notamment en encourageant l’investissement dans le domaine qui reste un vecteur essentiel dans la diversification de l’économie nationale. Dans son discours, le ministre de l’Industrie et des Mines a évoqué la conjoncture difficile traversée par le pays depuis juin 2014, suite à la chute des prix des hydrocarbures, en mettant en exergue les décisions prises par le président de la République pour amortir le choc. Il citera en autre autres, le règlement de la dette extérieure, l’établissement d’un fonds des recettes, les réserves de change. Mais cela restait insuffisant, indiquera-t-il, d’où le lancement de nombreux projets d’investissements dans divers domaines à travers toutes les wilayas, en citant en exemple les infrastructures de base ainsi que des aides octroyées pour la réalisation de nombreux projets d’investissement. « Les résultats sont palpables et encourageants et il faut persévérer davantage en diversifiant l’économie jusque-là basée essentiellement sur les hydrocarbures », dira-t-il, en appelant à une large diversification de l’économie nationale en améliorant et modernisant les nouvelles techniques de tous les secteurs économiques. Il ajoutera dans ce cadre que le secteur de l’industrie et des mines constitue le poumon de l’économie nationale, d’où l’importance que revêt ce regroupement, afin de sortir une stratégie susceptible de relancer un véritable investissement. « Ce regroupement est une occasion à saisir par tous les responsables afin de se connaître, d’établir des échanges et de relations pour une efficacité quant à la circulation des informations dans le souci d’améliorer l’investissement, dont le secteur est important en matière de diversification de l’économie, de création de richesses et de l’emploi », évoquera-il. En insistant sur l’importance de faire un réel audit du secteur et des propositions pour la relance de l’investissement en attirant les investisseurs, en leur expliquant les avantages et en les accompagnant dans la concrétisation de leurs projets. Pour les responsables et les cadres du secteur industriel et minier, présents à cette rencontre, qui va durer deux jours, c’est une opportunité offerte pour évaluer le secteur et adopter une stratégie pour une réelle relance de l’investissement qui est à la traîne à cause de multiples problèmes liés notamment au foncier et à la bureaucratie.