Les autorités du Kerala, dans le sud de l’Inde, ont lancé une alerte dans l’ensemble de cet Etat en raison de la découverte d’un cas du virus Zika, a annoncé une ministre. La ministre de la Santé du Kerala a annoncé qu’une femme enceinte de 24 ans avait été diagnostiquée comme porteuse de cette maladie dont le moustique Aedes aegypti est le principal vecteur de transmission. Elle a ajouté qu’elle était soignée dans un hôpital de Thiruvananthapuram, la capitale de l’Etat. Au moins 13 autres personnes sont soupçonnées d’être infectées. Mais les résultats de leurs analyses ne sont pas encore connus. Il n’existe aucun vaccin ni aucun traitement contre le Zika qui est transmis par le moustique. Bénin chez la plupart des gens, il peut entraîner ce que l’OMS appelle désormais le “syndrome congénital de l’infection à virus Zika”, regroupant des complications neurologiques et de graves anomalies du développement cérébral. Dans de rares cas, la contamination de femmes enceintes par le Zika a abouti à la naissance d’enfants atteints de microcéphalie. Les autorités ont annoncé que la femme atteinte du virus avait commencé à développer des symptômes comme de la fièvre et des maux de tête avant d’être hospitalisée dans un hôpital où elle a accouché mercredi. La femme n’avait pas voyagé récemment et sa mère a récemment développé des symptômes similaires. Des équipes de santé ont été envoyées dans les zones concernées. L’Inde avait été le théâtre en 2017 et 2018 d’épidémies de Zika. Plusieurs centaines de cas avaient été recensés dans les Etats du Gujarat et du Rajasthan (ouest) ainsi que dans le Madhya Pradesh (centre). Le Kerala est par ailleurs actuellement aux prises avec une flambée de cas de coronavirus. L’Etat a recensé vendredi 13.000 cas supplémentaires en 24 heures, ce qui en fait l’Etat le plus touché du pays.