Un total de 53 personnes ont péri dans les affrontements ayant récemment secoué le nord–est de Delhi, selon un dernier bilan fourni par les autorités sanitaires de Delhi. Un précédent bilan a fait état de 46 morts. « Neuf personnes de plus ont succombé à leurs blessures dans des hôpitaux de la capitale, alors que plus de 300 patients ont reçu des soins jusqu’à présent« , a fait savoir, jeudi, le directeur de l’hôpital Guru Teg Bahadur (GTB), Sunil Kumar, cité par les médias locaux.

Les actes de violence, qui se sont poursuivis pendant quatre jours entre partisans et opposants de la nouvelle loi sur la citoyenneté, ont également fait plus de 400 blessés et des dégâts matériels importants notamment dans les quartiers de Jafrabad, Maujpur, Chand Bagh. Des mosquées, maisons et commerces ont été attaqués et incendiés dans les pires affrontements intercommunautaires qu’a connus le pays de 1,3 milliard d’habitants depuis environ trois décennies