La prolifération des incidents et leurs conséquences sur la végétation inquiètent au plus haut niveau les autorités qui veulent réunir toutes les conditions de lutte contre la répétition des actes de ce genre.
Le bilan des feux de forêts enregistré jusqu’au 5 aout porte sur 1 381 foyers de feux pour une superficie cumulée de 14 496 hectares dont 4 268 hectares de forêts, 5 563 hectares de maquis et 4 665 hectares de broussailles.
Et après l’installation, mercredi dernier, du comité d’évaluation des dégâts des feux de forêts en vue de prendre en charge la situation des citoyens victimes de ces incendies, les autorités ont décidé d’ouvrir les enquêtes pour identifier les auteurs coupables de ces incidents.
Le président Tebboune a instruit, dans ce sens, dimanche, lors de la réunion du Conseil des ministres, le gouvernement à l’effet de «mener à leur terme les enquêtes diligentées, de porter à la connaissance de la population leurs résultats, preuves à l’appui, et de veiller à la sanction de leurs auteurs avec la plus grande fermeté».
Le Président de la République a tenu, à cette occasion, à porter à la connaissance des ministres que «des arrestations viennent d’être opérées en ce qui concerne des actes de destruction de poteaux électriques dans la wilaya de Bouira, ainsi que celle d’un pyromane qui a avoué avoir mis le feu volontairement à la forêt de Aït Laaziz dans la même wilaya», selon le communiqué qui a sanctionné la réunion du Conseil des ministres.