Le PDG du Groupe Asmidal, filiale de la compagnie Sonatrach, Mohamed Tahar Heouaine, a exigé de mener des «enquêtes approfondies» sur les causes de l’incident survenu dimanche au niveau du complexe de la société Fertial d’Arzew et la réparation de l’unité endommagée dans les «meilleurs délais». Selon un communiqué du groupe, le PDG du Groupe Asmidal s’est rendu sur place pour constater les dégâts matériels «non graves» causés par l’accident, où il a reçu des explications des responsables de l’usine sur les causes de l’incident et ses effets sur le processus de production. Lors de cette visite, M. Heouaine a insisté sur «la nécessité de mener des enquêtes approfondies pour découvrir les causes réelles de l’incident et d’effectuer les travaux de réparation et de maintenance afin de faire fonctionner l’unité dans les meilleurs délais», a précisé la même source. Le PDG du Groupe Asmidal a instruit aussi les responsables de l’usine de tenir compte de la qualité de la réalisation et des prestations ainsi que du strict respect des règles de sécurité, a ajouté le communiqué. «L’incident survenu à environ 09h08, au niveau de la section synthèse de l’unité N 1 de production d’ammoniac 1, qui était en phase de redémarrage après des mois d’arrêt pour maintenance, a été bien maitrisé à 09h35, par les agents de FERTIAL assistés par les équipes d’intervention de la zone industrielle de Sonatrach à Arzew, sans affecter l’unité N 2 qui continue sa production, permettant ainsi à l’entreprise de remplir ses engagements avec ses clients», a fait savoir le communiqué. N’ayant pas enregistré de victime, l’évaluation des dommages matériels au niveau de l’unité de production, que l’incident a engendrés, se poursuit afin que les travaux de réparation nécessaires puissent commencer, a-t-on également fait savoir. La société Fertial dispose de deux complexes de production d’engrais azotés et phosphatés, l’un situé à Annaba et l’autre à Arzew. Cette société par actions est détenue à 49% par l’actionnaire espagnol GRUPO MILLAR VIR (GVM), 34 % par le Groupe Asmidal et 17 % par l’entreprise ETRHB. (APS)