Environ 4.500 abonnés sont privés d’électricité et plus de 1.200 autres ne sont pas alimentés en gaz naturel à travers certaines localités de Tizi-Ouzou, suite aux incendies enregistrés depuis lundi dans cette wilaya, a indiqué hier dans un bilan provisoire, la direction locale de distribution de l’électricité et du gaz. Selon le même document, qui rapporte une situation non définitive des dégâts, arrêtée à samedi, la destruction par les feux d’un nombre importants d’ouvrages électriques (conducteurs, postes transformateurs) à travers les localités ravagées par les incendies a entraîné l’interruption de l’alimentation en énergie électrique à environ 4500 abonnés. La même direction a fait cas, entre autres, d’équipements détruits par le feu à Ath Yenni (10 postes), Larbaa N’Ath Irathen (10), Irdjen (2), Aït Aggouacha (9), Ain El Hammam (1), Ait Boumehdi (1), Beni Douala (12), Ouadhia (1) et Tizi n’Tlata (3). Quant aux plus de 1.200 abonnés concernés par l’interruption de l’alimentation en gaz naturel il se répartissent sur trois communes, à savoir, Larbaa N’Ath Irathen (911 abonnés), Ait Aggouacha (286 abonnés), et Ait Abdelmoumene (30 abonnés), a-t-on précisé. Pour rétablir l’alimentation en énergie électrique et gazière, plus de 170 agents de la direction de distribution de l’électricité et du gaz de Tizi-Ouzou et 70 entreprises sous-traitantes sont déployés sur le terrain, à travers les localités concernées, a-t-on signalé. La concession de la distribution de Tizi-Ouzou «poursuit actuellement les travaux de rétablissement de l’alimentation énergétique, en collaboration avec des entreprises de la wilaya ainsi que la contribution de 3 entreprises hors wilaya à l’effet de normaliser la situation». «Toutes les équipes d’interventions de la direction de distribution de Tizi-Ouzou sont mobilisées sur le terrain en collaboration avec les équipes de la direction de distribution de Boumerdes, Blida, Bouira, Médéa et Tipasa ainsi que les entreprises Sous-traitantes afin de rétablir la fourniture en énergie électrique et gazière», a-t-on précisé.