Les autorités locales d’El Tarf ont lancé plusieurs actions pour la prise en charge des dégâts des incendies survenus les 17 et 18 août 2022, à travers 14 communes frontalières de cette wilaya de l’extrême Nord-est du pays. Les services de la wilaya d’El Tarf ont réussi donc à clore le dossier des indemnisations des sinistrés au nombre de 100 dont 24 éleveurs, qui se sont vu attribuer 195 vaches, 541 moutons et 35 chèvres, avec à l’appui, des certificats de contrôle vétérinaire, selon les chiffres avancés par le wali, Harfouch Ben Araar. Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait, pour rappel, ordonné d’engager les indemnisations dans la plus grande célérité. L’Etat a ainsi veillé à ce que tout soit fait pour que les habitants retournent à leurs foyers et que les incendies n’empêchent pas la reprise des activités des populations sinistrées. A ce titre, 23 bergeries ont été restaurées sur les 62 touchées par les incendies, alors que les travaux se poursuivent pour mener l’opération à son terme et rétablir la situation des 52 sinistrés dans les communes d’El Tarf, El Kala, Bouhadjar et Hammam Béni Salah, selon la directrice des services agricoles de la wilaya d’El Tarf, Chinez Amira Zaïdi. En outre, la Direction des services agricoles procèdera à l’indemnisation des arboriculteurs dans les 14 communes sinistrées, dès janvier 2023, sachant que 26.000 plants d’arbres fruitiers ont été mis en terre par l’entreprise de génie rural Safa Babor de Jijel, selon les détails fournis par Mme Zaïdi. Plus de 179 apiculteurs sinistrés recevront, eux aussi, des ruches dès le printemps prochain. Les incendies avaient aussi ravagé 3.254 ruches pleines, alors que 38 apiculteurs ayant perdu des ruches vides, ont en reçu 524 unités similaires. Il en est de même pour les citoyens dont les maisons ont été détruites par les flammes, puisque dans le cadre des efforts visant la prise en charge des dégâts occasionnés par les incendies de l’été dernier, 56 habitations dont six (6) dans la localité d’El Malha ont été restaurées par l’Entreprise publique chargée du projet de la Station de dessalement d’eau de mer de Koudiet Eddraouch, selon la directrice de l’habitat de la wilaya, Samya Abbas.

Travaux d’assainissement des espaces forestiers sinistrés
La Conservation des forêts de la wilaya d’El Tarf a lancé, elle, des travaux d’assainissement de 600 hectares (ha) de forêts ravagés par les feux, pendant que deux opérations à l’arrêt, devraient être relancées dès janvier 2023 pour assainir 4.000 ha, d’après le Conservateur des forêts, M. Moudher Ouanada, selon lequel, au mois d’octobre passé, 1.250 ha ont été reboisés, tandis qu’une opération de reboisement a été lancée pour repeupler 300 ha touchés par les incendies. En outre, l’Entreprise nationale de génie rural sera chargée d’exécuter un programme de plantation de plus d’un (1) million et demi de plants, en plusieurs étapes, en vue de reboiser les espaces ravagés par les feux. Dans la même perspective, la Conservation des forêts d’El Tarf a signé des conventions avec des associations locales de protection de l’environnement dont les responsables bénéficieront de formations sur les techniques de plantation dispensées par des cadres de l’institut national de recherche forestière d’Alger. Les incendies des 17 et 18 août 2022 ont provoqué la perte de 6.000 ha de couvert végétal forestier. Plusieurs mois après ce sinistre, les populations ayant souffert de ces incendies, reprennent normalement leurs activités, grâce aux mesures d’aide et d’indemnisation accordées par l’Etat. n

Incendies de l’été 2022 à El Tarf : Le dossier des indemnisations des sinistrés clos, les arboriculteurs dès janvier

Les autorités locales d’El Tarf ont lancé plusieurs actions pour la prise en charge des dégâts des incendies survenus les 17 et 18 août 2022, à travers 14 communes frontalières de cette wilaya de l’extrême Nord-est du pays. Les services de la wilaya d’El Tarf ont réussi donc à clore le dossier des indemnisations des sinistrés au nombre de 100 dont 24 éleveurs, qui se sont vu attribuer 195 vaches, 541 moutons et 35 chèvres, avec à l’appui, des certificats de contrôle vétérinaire, selon les chiffres avancés par le wali, Harfouch Ben Araar. Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait, pour rappel, ordonné d’engager les indemnisations dans la plus grande célérité. L’Etat a ainsi veillé à ce que tout soit fait pour que les habitants retournent à leurs foyers et que les incendies n’empêchent pas la reprise des activités des populations sinistrées. A ce titre, 23 bergeries ont été restaurées sur les 62 touchées par les incendies, alors que les travaux se poursuivent pour mener l’opération à son terme et rétablir la situation des 52 sinistrés dans les communes d’El Tarf, El Kala, Bouhadjar et Hammam Béni Salah, selon la directrice des services agricoles de la wilaya d’El Tarf, Chinez Amira Zaïdi. En outre, la Direction des services agricoles procèdera à l’indemnisation des arboriculteurs dans les 14 communes sinistrées, dès janvier 2023, sachant que 26.000 plants d’arbres fruitiers ont été mis en terre par l’entreprise de génie rural Safa Babor de Jijel, selon les détails fournis par Mme Zaïdi. Plus de 179 apiculteurs sinistrés recevront, eux aussi, des ruches dès le printemps prochain. Les incendies avaient aussi ravagé 3.254 ruches pleines, alors que 38 apiculteurs ayant perdu des ruches vides, ont en reçu 524 unités similaires. Il en est de même pour les citoyens dont les maisons ont été détruites par les flammes, puisque dans le cadre des efforts visant la prise en charge des dégâts occasionnés par les incendies de l’été dernier, 56 habitations dont six (6) dans la localité d’El Malha ont été restaurées par l’Entreprise publique chargée du projet de la Station de dessalement d’eau de mer de Koudiet Eddraouch, selon la directrice de l’habitat de la wilaya, Samya Abbas.
Travaux d’assainissement des espaces forestiers sinistrés
La Conservation des forêts de la wilaya d’El Tarf a lancé, elle, des travaux d’assainissement de 600 hectares (ha) de forêts ravagés par les feux, pendant que deux opérations à l’arrêt, devraient être relancées dès janvier 2023 pour assainir 4.000 ha, d’après le Conservateur des forêts, M. Moudher Ouanada, selon lequel, au mois d’octobre passé, 1.250 ha ont été reboisés, tandis qu’une opération de reboisement a été lancée pour repeupler 300 ha touchés par les incendies. En outre, l’Entreprise nationale de génie rural sera chargée d’exécuter un programme de plantation de plus d’un (1) million et demi de plants, en plusieurs étapes, en vue de reboiser les espaces ravagés par les feux. Dans la même perspective, la Conservation des forêts d’El Tarf a signé des conventions avec des associations locales de protection de l’environnement dont les responsables bénéficieront de formations sur les techniques de plantation dispensées par des cadres de l’institut national de recherche forestière d’Alger. Les incendies des 17 et 18 août 2022 ont provoqué la perte de 6.000 ha de couvert végétal forestier. Plusieurs mois après ce sinistre, les populations ayant souffert de ces incendies, reprennent normalement leurs activités, grâce aux mesures d’aide et d’indemnisation accordées par l’Etat. n